6.5/10Card Captor Sakura - Film 01 - Le voyage à Hong Kong

/ Critique - écrit par juro, le 14/11/2005
Notre verdict : 6.5/10 - Une chasseuse sachant chasser (Ecrivez votre critique)

Tags : sakura film card cardcaptor hong kong captor

Les éléments caractéristiques d'une série de magical girl et a fortiori de Clamp sont comparables à une conception détestable du marketing avec insertion de références kawai à outrance, personnages « tout mimi et tout c**c** » et scénario construit autour d'une situation inextricable (« houlala, mais on n'y arrivera jamais »), fantastique (« pouvoir magique, viens à moi ! »), truffé de problèmes de coeur (« qu'il est beau mais je ne peux pas lui dire ! ») et accompagné des solutions toujours plus dingues (« cool, un nouveau costume pour faire plaisir aux futurs cosplayers ! »). Card Captor Sakura est un peu le résumé de cette gigantesque industrie constituée par les séries shôjo à succès. Si elle représente l'une des productions télévisuelles les plus agréables à voir par son animation fluide, c'est essentiellement dû à ses arguments stéréotypés. Son premier film intitulé le Voyage à Hong Kong n'est rien de plus qu'un long épisode n'apportant rien de particulier à la série mais de très bonne facture...

Dernière carte

Ce sont les vacances pour Sakura et ses amis. Avec une chance inespérée, elle a gagné un voyage à Hong Kong, une force mystérieuse ayant poussé le lot gagnant dans sa main. Accompagnée de sa camarade obsessionnelle compulsive de la caméra, Tomoyo, et de leurs chaperons Toya et Yukito, Sakura va rapidement se rendre compte que son voyage n'est pas un pur hasard mais que la ville chinoise contient beaucoup de secrets sur les cartes de Clow. Mais Hong Kong c'est aussi le lieu de naissance de Shao-Lan et le meilleur moyen de découvrir et de s'émerveiller devant de nouveaux paysages. Un voyage kawaï reprenant les bases mêmes de la série, ni mieux ni pire...

Au niveau du scénario, pas grand-chose de nouveau puisqu'il s'agit tout simplement d'un épisode de la série en survolant les thèmes récurrents des intrigues mais le temps d'un film, les sujets ne sont que survolés. Le premier tiers du film se concentre sur le fait de montrer le quotidien de Sakura entre maison, école, amis et chasse aux cartes, arrivant peu à peu à rétablir l'ambiance de la série, notamment à travers une première scène caractéristique de Card Captor Sakura, tout en rythme. Le reste est consacré à l'intrigue qui prend un ton plus noir et fantastique que d'habitude, parvenant à fixer l'attention sur l'aventure, faisant apparaître des nouveaux personnages sans véritable relief même si toujours détaillés. Aucun véritable suspense ni révélations, juste une mise scène de la chasseuse de cartes dans un nouvel environnement au beau milieu des mystères chinois.

Cerise confite

L'animation fluide est de premier ordre avec aussi un budget conséquent investi dans le budget colorisation avec des tons vifs resplendissants à l'oeil. Sinon le chara design ressemble à s'y méprendre à celui de la série puisque c'est le même en tous points : visages rubiconds, yeux taille XL, sourire gravé sur la bouche et détails multiples perceptibles sur les tenues coquettes des protagonistes, etc... Sans ajouter de nouvelles caractéristiques impressionnantes à l'un des personnages, l'intégration du spectateur dans cet univers connu s'effectue sans mal et il retrouvera des têtes récurrentes dont certaines ne sont présentes que pour montrer qu'elles font partie de la série. Le film est peut-être même un poil trop long avec des passages ne servant qu'à mettre en valeur les personnages dans des situations incongrues. Le packaging IDP existe au format simple ou coffret collector avec les mêmes caractéristiques que pour les séries d'autres collections.

Le Voyage à Hong Kong de Sakura est un prélude à la deuxième saison de la série, annonçant un tournant bénéfique au niveau de l'animation mais aucune véritable créativité scénaristique. Le genre ne sera pas renouvelé avec ce film mais il permet juste de retrouver une troupe de personnages conséquente au sein d'une aventure somme toute divertissante même si pas toujours folichonne.