7.5/10Toriko T.7

/ Critique - écrit par OuRs256, le 30/11/2012
Notre verdict : 7.5/10 - Rendez-vous en terre inconnue (Ecrivez votre critique)

Tags : toriko tome manga shimabukuro mitsutoshi jeux livres

Toriko T.7
Terry est sacrément cool !Après l’effort vient souvent le réconfort ! Pour nos chasseurs de saveurs, l'heure est à la dégustation du fameux “joyau”, la meilleure partie du
Mammouth Regal. Cette viande, aussi succulente que juteuse, qui fait scintiller le chanceux qui la goûte, risque bien de finir dans le menu idéal de Toriko… ou de Sunny… Les deux vont se battre pour l'avoir, même si on se doute que ce met qui fait "briller" convient à l'un plus qu'à l'autre. Alarmé par le manque d'appétit de Terry Cloth (le loup lui ramène toutes ses proies sans y toucher), son Battle Wolf, Toriko, va apprendre l'existence d'un maïs spécial qui viendrait d'un autre monde, le monde Gourmet (d'où sont originaires les Battle Wolves). Cet ingrédient se trouverait dans une forêt de plantes carnivores très résistantes. Toriko et Terry partent donc à l'aventure mais partout où il y a des aliments d’une telle qualité, la maléfique Gourmet Corp. rôde…

Pour la première fois depuis le début de la série, Toriko change de partenaire ! Ce n'est pas avec Komatsu qu'il va partir à la recherche du maïs (certifié sans OGM... quoique...) mais avec Terry (le principal intéressé en fait). Cette petite aventure change un peu puisque Toriko essaye de dresser sa louve et de lui donner un goût pour la chasse. Cette combinaison surhomme/animal est plutôt réussie et il faut avouer que les combats de Terry sont plutôt sympa puisqu'ils se battent plus sur la vitesse et la stratégie que sur la force brute.

Toriko se retrouve en assez mauvaise posture dans les derniers chapitres et pour cause, son adversaire est un des cadres de la Gourmet Corp. Il se bat un peu comme un moustique et semble supérieur à notre héros en tout point. Pourtant, ce dernier ne se laisse pas abattre et semble avoir développé une nouvelle arme ou plutôt, il semble avoir fait évoluer son couteau et sa fourchette.

Toriko réussit à garder en qualité grâce à une variété dans les intrigues et dans les combats qui ne cesse d'étonner. Le menu parfait de Toriko voit une de ses cases se remplir, ce qui montre que l'auteur n'a pas perdu de vue son objectif. Les ennemis se font aussi de plus en plus présents et on commence enfin à découvrir leurs vrais visages (avant, ils ne passaient que par des GT Robots...). Alors que l'auteur envisage de développer son monde en deux parties (Humains/Gourmet), on se demande qu'il va bien pouvoir inventer !