8/10Shinjuku Fever T.4

/ Critique - écrit par OuRs256, le 03/05/2012
Notre verdict : 8/10 - Host(o) (Ecrivez votre critique)

Tags : manga shinjuku prix fever tome kubo livres

Shinjuku Fever T.4
Deux ennemis réunisEst-ce que l'histoire avance dans ce tome ?
Mao aime la provocation, tout le monde le sait. C'est pour ça que personne au club Sodom n'est étonné quand elle se met en tête d'organiser une rencontre de baseball entre les hosts et la police pour déterminer qui d'elle ou du lieutenant est la meilleur lanceuse. La partie tournera vite au "Sexy Baseball" et les lanceuses devront enlever un vêtement à chaque fois qu'un point sera marqué contre leur équipe. Autant dire que pour les nombreux garçons qui composent les équipes, il devient de plus en plus difficile de jouer...

La deuxième partie du volume est consacrée à l'histoire d'une jeune mannequin nommée Taeko. Elle vient au club pour voir Ume-san, l'un des premiers hosts à l'avoir fait rire. Grâce à lui, la jeune fille (à l'époque complètement pourrie par l'argent) a pu prendre un nouveau départ et voir le monde d'une nouvelle façon. Elle sera cependant prise pour cible par un nouveau groupe de hosts récemment arrivés au club. Fuku devra hurler comme jamais pour l'aider à échapper à leurs griffes...

Par rapport au tome précédent, ça donne quoi ? De nouveaux personnages non négligeables font leur apparition dans ce 4e volume. Le premier chef du groupe de supporters du lycée de Fuku débarque. Il est devenu chef Yakusa et apparemment, il tient absolument à ce que Ume-san le rejoigne puisqu'il dit qu'il fera tout pour lui faire quitter son boulot de host. L'idole Taeko et le Lieutenant Pin-Up devraient aussi revenir puisqu'elles sont liées respectivement à Ume-san et Mao... et aussi à Fuku par un (heureux) concours du destin !

Que peut-on attendre du prochain volume ? L'arrivée de la fille qui n'en est pas une à la fin du tome pourrait compliquer les choses (encore ?) entre Fuku et Nobuyo. La jalousie de cette dernière sera mise à rude épreuve puisque les employés du club Sodom ont l'air de vouloir mener la vie dure au jeune (pas-encore-formé) couple...

Le mot de la fin : La lecture de ce nouveau tome de Shinjuku Fever est encore et toujours un vrai moment de plaisir. Tous les personnages sont attachants et la naïveté de Fuku le rend particulièrement intéressant. Non content de se faire avoir quasiment à chaque fois, il en redemande ! Avec leurs caractères complètement loufoques, les membres du club Sodom sont tout aussi géniaux à suivre (que ce soit dans leur vie privée ou pendant leur boulot de host). La qualité du titre n'est plus à démontrer et encore une fois, Akata a fait une bonne pioche. Seul petit détail qui fâche : l'espace laissé à la reliure est trop limite, ce qui fait que certaines bulles sont complètement mangées. Pour les lire, il faut littéralement courber le livre, ce qui est très désagréable (même si ça reste du détail)... Que dire de plus si ce n'est... vivement le volume 5 !