6.5/10Re:BIRTH The Lunatic Taker T.1

/ Critique - écrit par OuRs256, le 24/01/2012
Notre verdict : 6.5/10 - Endetté (à mort) (Ecrivez votre critique)

Tags : manga young tome birth lim taker dall

Lim Dall-Young est un auteur très apprécié chez Doki-Doki. C'est donc tout naturellement qu'après Onihime VS et Freezing, on retrouve une de ses dernières séries en date chez Doki-Doki : Re:BIRTH The Lunatic Taker.

Re:BIRTH The Lunatic Taker T.1
La plastique, par Lim Dall-Young !Reiji vit avec sa soeur Ayaka car leurs parents travaillent à l'étranger. Cette dernière adore d'ailleurs à tel point son frère qu'elle prend soin de lui comme d'un petit prince ! Lors d'un interclasse, une camarade de classe parle à Reiji d'une légende urbaine qui circule depuis quelques temps dans le lycée : des bijoux maudits seraient à l'origine d'une vague de suicides au Japon. Ceux qui les trouveraient mourraient dans les jours suivant leur découverte... N'y croyant pas une seule seconde, Reiji va vite être rattrapé par ce qu'il croyait n'être qu'une légende. Il va se faire tuer à la suite d'un vol mais la découverte de deux bracelets au même moment lui sauvera la vie. Passant un pacte avec un être mystérieux, il se réveille avec une étrange marque sur la poitrine indiquant le chiffre 10. Il vient d'être happé dans le monde des "récolteurs" (ou takers). Ceux qui sont morts une fois doivent récupérer des vies. Pour y arriver, deux moyens possibles : tuer d'autres récolteurs ou chasser les anges...

7 tomes, autant dire que l'on ne devrait pas s'ennuyer dans cette série où l'action ne s'arrête pas. Le lecteur est propulsé dans l'action en même temps que le héros (chose assez courante chez l'auteur puisque le même procédé est utilisé dans Kurokami ou encore Onihime VS). Cependant, il y a dans Re:BIRTH The Lunatic Taker une petite touche d'originalité. Il n'y a pas un mais deux héros et les deux sont diamétralement opposés. Le caractère passif et craintif de Reiji contraste radicalement avec la folie et la détermination d'Ayaka (son personnage complètement barré n'est pas sans rappeler Yuno dans Mirai Nikki et donne un vrai plus au titre). Les différentes bases de l'histoire sont parfaitement posées avec ce premier tome qui essaye d'accrocher le lecteur avec un concept basé sur le jeu (une sorte de Battle Royale) un peu modifié. On ne sait encore pas grand chose sur les divers pouvoirs, artefacts et autres "anges" mentionnés, raison de plus pour se pencher sur les tomes suivants (le deuxième en mars 2012) !