6/10Magi - The Labyrinth of Magic T.1 & 2

/ Critique - écrit par OuRs256, le 09/08/2011
Notre verdict : 6/10 - Elle est où Jasmine ? (Ecrivez votre critique)

Après un Sumomomomomomomomomomomo (dans le doute, j'en ai peut-être mis plus que nécessaire...) en demi-teinte, Shinobu Ohtaka revient en France avec Magi, une série inspirée des 1001 nuits. Avons-nous affaire à quelque chose d'un peu meilleur ?

Magi - The Labyrinth of Magic T.1 & 2
Aladin et sa flûte.Aladin est un jeune garçon très enclin à l'évanouissement, il se ballade dans le monde avec une flûte qui lui permet de faire apparaître Hugo, un Djin (un génie) que l’on voit le plus souvent apparaître sans tête (il est trop timide pour la montrer). Un jour, il croise la route d’Ali baba, jeune homme dont le rêve est de visiter un labyrinthe, vestiges des temps anciens à l’allure mystérieuse remplies de trésors, pour devenir riche et célèbre. En effet, on dit que quiconque ressort vivant d’un labyrinthe obtient un statut équivalent à celui d’un roi. Les deux amis vont se retrouveront malgré eux dans un labyrinthe et l’exploration pourra commencer !

Magi - The Labyrinth of Magic T.1 & 2
Ali Baba !
Se voulant, de par le thème, comme un manga d’aventure, cette composante n’est pas primordiale dans Magi. Beaucoup d’action (de nombreux combats ont lieu à l’extérieur comme à l’intérieur du labyrinthe) rythme les deux volumes ponctués de bons sentiments (« Je veux défendre la petite fille sans défense ! » « C’est mon ami, pas un serviteur ! »). Le dessin est… très sommaire même si on voit qu’Ohtaka a fait des progrès depuis Sumomo. Le trait est un peu moins brouillon même si les passages en SD sont toujours très très utilisés. Car oui, encore une fois, l’auteure joue la carte de l’humour mais elle le dose peut-être un peu mieux. On a donc beaucoup moins l’impression qu’elle en fait des tonnes uniquement pour nous faire rire. Une lecture plutôt divertissante qui se termine sur un petit cliffhanger... A suivre donc.