3.5/10Hungry Heart

/ Critique - écrit par Djak, le 02/06/2004
Notre verdict : 3.5/10 - Ugly heart (Ecrivez votre critique)

Tags : hungry heart bruce springsteen got format manga

Kyosuke Kano a été longtemps complexé par son grand frère génie du football. Depuis le dernier championnat du collège où Kyosuke a provoqué une grande bagarre avec les supporters adverses, il a arrêté de jouer au football. Il est entré au lycée de Joyo Akanegaoka et a passé sa vie lycéenne parmi les autres en passant sa frustration. Mais un jour, à l'occasion d'une autre bagarre Mori et Miki ont pu observer son tir surpuissant. Miki le force alors à devenir coach de l'équipe féminine. Kyosuke retrouve alors en se rapprochant peu a peu du football sa passion. Poussé par Miki il tente alors de se joindre au club du lycée.

Mauvaise idée

Hungry Heart
Hungry Heart
Takahashi nous propose une nouvelle série en parallèle de sa série phare depuis ses débuts : Captain Tsubasa.
On pourrait penser que le mangaka serait lassé du foot après l'avoir mis en image pendant 10 ans et en voir parlé en long et en travers. Pourtant, l'auteur bien au contraire n'en démord pas, et pour cette nouvelle série Hungry Heart nous avons encore le droit à une histoire sur le thème du ballon rond. L'auteur serait-il fainéant ? En manque d'inspiration ? A moins qu'il ne sache mettre en scène que des histoires de football ? La question est posée, mais à n'en pas douter, le marketing doit jouer aussi un grand rôle dans cette affaire.

Captain Tsubasa bis ?

Ainsi, on a encore une fois de plus droit à du foot. Et pour ma part a une autre grande déception. Après la fin bâclée de World Youth, Takahashi propose Hungry Heart en parallèle de la suite de Tsubasa : Road to 2002. On disait de Hungry Heart que la série devait être plus mature et plus réaliste. Qu'elle devait aborder le foot sous un autre aspect. Hungry Heart ne devait pas concentrer son intrigue que sur le terrain et les matchs. L'oeuvre devait donc présenter l'aspect d'un foot humain et non un foot technique. En fait au résultat, on disait un peu n'importe quoi, un peu ce qu'on voulait voir, et pas du tout ce que l'on allait avoir.
On est donc loin de l'idée originale. Certes, les personnages principaux de Hungry Heart sont un peu plus développés et creusés. Certes, l'action ne se déroule pas que sur le terrain. Mais au final, après lecture de Hungry Heart on a tout de même un fort arrière-goût de Tsubasa. En effet, ce n'est pas les quelques rares scènes « d'extérieur » comme au lycée ou au karaoké qui vont faire illusion.
Le mangaka a bien quelques bonnes idées et arrive plus ou moins à aborder des sujets plus adultes touchant à la psychologie des personnages comme les problèmes de Kyosuke vis-à-vis de son frère par exemple. La romance entre le héros et Miki est un exemple de cette évolution, pas besoin de 50 volumes pour voir évoluer une amourette de lycée.
D'un point de vue plus footballistique, la série est elle aussi plus réaliste. Finis les Skydove et cie en série ou les filets déchirés. Le terrain ne fait également plus des kilomètres de long, l'auteur a compris qu'on ne pouvait pas dribbler un terrain seul. Bref on a réellement l'impression qu'il a enfin vu un match dans sa vie !

Graphiquement en revanche, Takahashi n'a pas évolué. Ces dessins sont toujours aussi moches mais fluides et propices aux scènes d'action. La mise en page est ainsi dynamique et claire. Malheureusement, les personnages se ressemblent tous. On pourrait trouver dans Hungry Heart un clone de chacun des personnages de Captain Tsubasa ou presque.

Ainsi, Hungry Heart se révèle sensiblement différend de son aîné. Plus récente, la série est pourtant moins bien car plus lente (dans le rythme de parution et de l'action), mais aussi car elle parait moins aboutie. Takahashi a l'air encore indécis sur la tournure de cette série et hésite constamment entre réalisme plus adulte mais moins porteur et action et fun plus commerciaux. En outre, le héros a un don fâcheux pour me taper rapidement sur le système.
Au final, cette série est à réserver aux fans de l'auteur et de football en attendant que d'autres série sur ce thème porteur soient éditées en France (Fantasista, Shoot, Living Game...) Espérons que l'auteur sera plus inspiré par la suite qu'il ne l'est actuellement.