7.5/10Blue Exorcist - le manga

/ Critique - écrit par OuRs256, le 12/06/2011
Notre verdict : 7.5/10 - Saaatan est de retouuuuuurrr.. Hallelujaaaah! (Ecrivez votre critique)

Tags : exorcist blue manga kato rin kazue tome

Pré-publié dans le Jump Square, un mensuel de la Shueisha (la même compagnie qui publie le Weekly Shônen Jump), Blue Exorcist (Ao no Exorcist en Japonais) est un manga de Kazue Kato qui a débuté en 2009 au Japon. Le rythme de parution est d'environ un tome tous les 4/5 mois au Japon, rythme que Kazé Manga a essayé de garder pour la publication en France (qui a presque rattrapé la publication japonaise avec la parution du tome 5 le 19 mai dernier).

Kazue Kato est une (oui, UNE) jeune auteure de shônen (oui, de SHÔNEN) ayant gagné le prix Tezuka pour une oeuvre nommée Robot to Usagi (Le Robot et le lapin). Elle débute donc tout juste sa carrière avec Blue Exorcist. Elle est venue en France l'an dernier lors de la Japan Expo où elle a donné une conférence (et plusieurs séances de dédicaces) pour parler de son manga et de son expérience.

Blue Exorcist - le manga
Les 4 premiers tomes de la série.

Rin Okumura et son frère Yukio vivent heureux avec le père Fujimoto dans un orphelinat de la Croix-Vraie. Cependant, tout est chamboulé le jour où Rin, alors âgé de quinze ans, découvre qu'il est le fils de Satan et que ses pouvoirs ont été scellés dans un sabre (le Komaken). Essayant de faire rentrer ce dernier en enfer, Satan tue Fujimoto, le père adoptif de Rin. Fou de rage, il jure de devenir exorciste et de tuer Satan. Pour ce faire, il est enrôlé à l'académie de la Croix-Vraie, l'école d'exorcistes dirigée par le mystérieux Méphisto Phélès.

Comme la plupart des manga ayant lieu dans une école, Blue Exorcist dispose d'une palette de personnages hauts en couleur. Entre la petite timide Shiemi et le gros dur intello Ryuji, pas le temps de s'ennuyer. Les exorcistes regorgent de personnages intéressant et l'exemple parfait est Méphisto Phélès. Directeur de l'Académie de la Croix-Vraie, ce dernier est... un démon. Fourmillant de petits détails en arrière plan, le dessin est vraiment très agréable et nous avons un véritable trait Shônen (sans trop influence Shôjo comme dans Tsubasa Chronicle de CLAMP par exemple). Le point le plus négatif de Blue Exorcist, c'est son histoire assez classique et qui tombe (lors de certaines scènes) dans le cliché le plus total: la plupart des scènes dans l'école en font les frais (Shiemi et ses étourderies...). Cependant, les divers rebondissements rendent le tout plutôt agréable à lire et l'humour bien senti rend les scènes les plus banales passables.

On se retrouve donc avec un bilan général plutôt positif pour Blue Exorcist. Le format de 40 pages par chapitre paraît un peu étonnant au début pour un Shônen mais l'auteure sait en tirer partie et on finit par ne plus le remarquer. 
Petit mélange entre D.Gray Man de Katsura Hoshino (pour ses exorcistes) et Soul Eater de Atsushi Ohkubo (pour son école), le manga de Kazue Kato n'est pas dénué de charme ni d'originalité et il faut l'avouer, il se laisse lire plutôt bien.