6.5/10Young GTO

/ Critique - écrit par Kei, le 19/10/2005
Notre verdict : 6.5/10 - GDO - Great Dragueur Onizuka (Ecrivez votre critique)

Tags : gto young manga pika fujisawa shonen tome

Concentré explosif de combats et d'humour, Young GTO se veut plus léger que son grand frère et met l'accent sur la nécessité absolue qu'éprouvent les deux héros de trouver au moins pour une nuit l'âme soeur

Comme bien souvent, l'édition française des séries ne suit pas chronologiquement celle japonaise. D'ailleurs, il serait absurde de le faire. Et c'est donc par un des plus gros succès en manga dans le monde, GTO, que nous avons découvert le personnage d'Onizuka. Ce que l'on sait moins, c'est qu'avant de devenir le héros d'une série au succès mondial que l'on connaît, il était celui d'une série populaire : Shonan Junaï Gumi. A cette époque, il n'était pas un « Great Teacher » mais plutôt un « Bad Student ». Young GTO c'est l'histoire de l'adolescence d'Onizuka, bien qu'il ne semble pas vraiment en être sorti. Et donc au menu : délires de puceaux et bastons.Young GTO (c) Pika
Young GTO (c) Pika

Le retour de la banane

Eikichi et Ryuji sont deux petites frappes. Démesurément forts, il font la loi dans leur lycée... Jusqu'à ce qu'ils se fassent transférer dans un autre lycée (en faisant croire qu'ils étaient renvoyés, histoire de ne pas perdre la face). En attendant, ce sont les vacances, et nos deux compères espèrent bien perdre leur pucelage cette année. Il faut dire que pour une fois, ils s'en donnent les moyens : nouveau look, nouvelle attitude, ils sont « à fond sur la drague road ». Et ça commence plutôt fort : à peine arriver sur la plage qu'ils sauvent deux filles super mignonnes de truands. Forcément, tout finit par foirer. Mais bon, dans leur nouveau lycée, ils vont pouvoir se rattraper. Sauf que les deux filles qu'ils pensaient avoir levé sont en fait deux profs...

Dans Young GTO, il y a young et GTO

Cette entrée en matière résume à peu près tout le manga. Chaque aventure suit invariablement le même schéma : nos deux puceaux trouvent deux filles, ils font tout pour ne pas leur révéler qu'ils sont des yankees, mais au final des mecs les provoquent et ils les étalent devant leur copines potentielles. Au final, leur sortie foire, et ils se lamentent. En parallèlle, on suit les progrès de Ruyji avec une des deux filles du début. Il construit petit à petit une relation avec elle. Mais il est jeune, sans expérience et passe son temps à se méprendre. Du coup son affaire n'avance pas vite. Et on recommence ! Une fois ce modèle scénaristique identifié, on ne se pose plus trop de questions sur la suite du scénario. Et on s'en pose d'autant moins que l'on sait, après avoir lu GTO, que Onizuka est toujours puceau et que Ryuji, lui, a une copine.
Ceci dit, le reproche fait sur la répétitivité du scénario pouvait déjà être fait à GTO : arrivée d'un élément perturbateur dans la classe, gros problèmes, on résout le problème à grand coup de poings, et ça recommence. La principale différence, c'est que GTO les phases étaient suffisamment longues pour que l'on ne les remarque pas dans un seul tome. Ici, ces phases sont assez courtes et se repère trop facilement.

Young GTO (c) Pika
Young GTO (c) Pika
D'ailleurs, « sous GTO » semble être le meilleur adjectif pour décrire cette série. Si GTO était la série de la maturité, Young GTO semble être une série de jeunesse. En clair, ici vous retrouvez à peu près tout les éléments présents dans GTO, mais en un peu moins bien. Les gags sont les mêmes, mais moins travaillés, les personnages sont les mêmes (niveau personnalité) mais sont moins nombreux, etc... Le dessin suit lui aussi cette logique. Il est beaucoup moins fin, moins beau. Et surtout les visages sont vraiment moins expressifs. Dans les deux séries, les différentes grimaces jouent un grand rôle. Mais ici, elles sont mais beaucoup plus classiques. Pas ratées, mais plus classiques, moins diversifiées. Et puis l'ensemble fait un peu vieillot. La série à relativement mal vieilli sur le plan graphique. Rien d'affreux, mais depuis on fait beaucoup mieux, et on s'est habitué à un dessin plus fin.

Pour conclure Young GTO est un shonen très correct, mais il en existe de bien meilleur. Il n'est pas à réserver aux fans de GTO, mais ce sont eux qui prendront le plus de plaisir à la lecture de ce manga.