4/10Tales of the Abyss T.7

/ Critique - écrit par OuRs256, le 14/03/2012
Notre verdict : 4/10 - Jeu non-intéractif (Ecrivez votre critique)

Tags : tales abyss manga rei tome oon achat

Tales of the Abyss T.7
C'est joli ce vert, non ?

Est-ce que l'histoire avance dans ce tome ? Luke et le reste du groupe se préparent à entrer dans le noyau pour y livrer le combat final. Coup de tonnerre, le vaisseau a été piégé par une personne qui se trouve à bord. Cet élément va ralentir la progression de nos héros pour quelques pages, oui juste quelques pages, car le combat est passé assez rapidement (le compte à rebours n'aide pas). Une fois arrivés à destination, ils se trouveront face à une ancienne connaissance de Luke (une personne à qui il doit beaucoup). Leur barrant la route, il faudra commencer par la vaincre pour pouvoir enfin descendre le monde de la surface sur Qliphoth et sauver le monde...

Par rapport au tome précédent, ça donne quoi ? Le héros se lamente toujours autant. Il doute soit, on l'a compris depuis un moment, mais ce n'est pas vraiment nécessaire de nous le rappeler à chaque tome. On aurait pu espérer que la menace d'un traître qui se terrerait dans le vaisseau avec nos héros puisse faire monter un petit peu la pression, mais c'est peine perdue : on ne ressent aucune tension et aucune peur dans les actions et les paroles des personnages. Certains passages paraissent toujours autant "expédiés", et je dois avouer que j'ai été un peu surpris par certaines ellipses pour le moins inattendues.

Que peut-on attendre du prochain volume ? La fin ! Le huitième tome nous permettra d'en finir avec ces personnages peu engageants et cette intrigue qui paraît vraiment trop réchauffée.

Le mot de la fin : Très moyen, voire pas du tout inspiré par moment, ce 7e volume de Tales of the Abyss nous laisse augurer une fin tout juste "bof". Pas un des meilleurs choix des éditions Ki-oon, on peut quand même leur reconnaître le mérite de rester dans leur ligne éditoriale (commencée avec Tales of Symphonia qui était bien meilleur soit dit en passant).