8/10Taboo Tattoo T.5

/ Critique - écrit par OuRs256, le 12/01/2013
Notre verdict : 8/10 - Coup de massue sur Seigi (Ecrivez votre critique)

Tags : manga doki taboo tattoo shinjiro tome edition

Taboo Tattoo T.5
Que cache la princesse ?Bien décidé à contrecarrer les desseins démoniaques de la Princesse Âryabhata, Seigi multiplie les entraînements, s’initiant aux arcanes de l’annihilateur, sous la houlette du Brâhmane renégat BB. De son côté, l’armée américaine, alertée de la mainmise imminente du Royaume sur la quatrième ruine et les glyphes qu’elle recèle, décide de lancer une opération commando. C’est sous le commandement du général Sanders que la totalité des unités glyphées présentes sur l’archipel, auxquelles s’est joint Seigi, s’apprêtent à croiser le fer. Devant eux, le vice-commandant de l’escouade des brâhmanes, Kâl Sherkal au glyphe dévastateur. Le combat s’engage alors...

Un désastre, c'est le bilan que nos héros font de cette "opération commando". L'auteur nous montre comment il fait plonger ses personnages dans un désespoir total en leur faisant perdre des êtres chers comme si ce n'était rien du tout (que ce soit Izzie ou Seigi). Une véritable remise en question est donc nécessaire pour la suite puisque pour le moment, c'est un peu le chaos...

Dans ce cinquième tome, les combats prennent une toute nouvelle dimension puisque l'on voit ce que donnent les affrontements quand les boucliers savent bien se servir de leurs glyphes. C'est rapide, c'est puissant, c'est super bien dessiné et certaines transformations sont monstrueuses.

Ceux qui se posaient des questions sur le passé de BB seront ravis puisque les raisons de sa double trahison (en fait, c'était plus un électron libre qu'autre chose) sont révélées dans ce volume (entre les errances d'un Seigi qui fait beaucoup penser à Shinji sauf que lui, il pleure pas). La série continue donc lentement mais sûrement. Le Japon n'a pas encore eu droit au tome 6 donc il parait difficile de voir quand il sera disponible pour nous mais qui sait... peut-être pour Japan Expo (oui, j'aime rêver !).