8/10Sun-Ken Rock T.17

/ Critique - écrit par OuRs256, le 23/08/2013
Notre verdict : 8/10 - ... le poids des actions. (Ecrivez votre critique)

Tags : ken sun rock tome boichi edition doki

Hakuryû-kai, le plus grand clan Yakuza du Japon, a chargé Kim Ban Phuong et sa bande d’assassins étrangers d’éliminer la Sun-Ken Rock Team. Yumin ayant été enlevée, Ken et ses hommes se précipitent au repaire de Ban Phuong et parviennent à remporter les trois premiers combats. Qui sera le prochain adversaire ? Ban Phuong, le seul homme à jamais avoir battu Ken ? Préparez-vous à un nouveau coup d’accélérateur dans l’histoire de cette guerre de l’immobilier coréen !

Sun-Ken Rock T.17
Le choc des points...

La couverture, tout comme le résumé, donnent la couleur de ce dix-septième tome des aventures de Kitano Ken : ça va castagner ! Le temps de la discussion est fini et c'est avec l'envie de vaincre que les deux chefs de gang se livrent un combat sans merci. Boichi nous offre d'ailleurs une mise en scène digne d'un film américain avec la demoiselle à sauver des griffes de la méchante organisation qui agit via une tierce personne. Une chose est sûre, il se fait plaisir (à tous les niveaux). On se plonge un peu plus dans la tête de Ban Phuong et on se rend compte que c'est un personnage extrêmement intelligent, qui réfléchit énormément et réussit à faire des liens entre les différents événements grâce à sa logique infaillible. Même si on la sent encore un peu fébrile pendant le tome, Yumin commence à se rebeller à la fin et on imagine bien la jeune fille jouer un rôle plus important que prévu dans l'affrontement entre les deux hommes. On remarque aussi un joli parallèle entre le combat et l'état du bâtiment qui se désagrège au fur et à mesure que les coups claquent mais surtout qui se fend en deux, symbole d'une rupture avec une façon de penser qui ne fonctionne plus ou encore d'un changement dans l'ordre des choses. 

Vous l'aurez compris, même si ce tome est plutôt axé combat, il n'en délaisse pas moins la psychologie des personnages qui reste très travaillée. Boichi nous livre une fois des plus des planches somptueuses avec un décor et une météo qui s'accordent avec les différents moments du combat. Amateurs de neige, vous allez être servis !