8.5/10Shinjuku Fever T.5

/ Critique - écrit par OuRs256, le 22/10/2012
Notre verdict : 8.5/10 - Gamineries criminelles (Ecrivez votre critique)

Tags : shinjuku fever manga mangas kubo jeux shonen

Shinjuku Fever T.5
Fuku et MatsuPremier arrêt pour Fuku et tout le groupe du club Sodom : la piscine. Avec Chika et son petit secret à cacher, les encouragements de notre héros pourraient s'avérer trop difficiles à supporter pour Nobuyo... Ensuite Fuku sera aux anges... ou pas ! Un jeune garçon s'est mis en tête de devenir son premier disciple ! Là où notre jeune supporter est plus embêté, c'est que le jeune homme veut qu'il lui enseigne l'art subtil et délicat de la séduction (c'est pas trop son truc en fait...). Après ce petit interlude, on en apprendra plus sur la rencontre entre Hyde et Ume-san. Le blond au visage belliqueux était un host un peu particulier avant de rencontrer Ume et il s'était attiré un ennemi de poids. Le colosse, de retour à Shinjuku, va tomber nez à nez avec Fuku. Le jeune homme étant, comme à son habitude, un peu à l'ouest, va s'en faire un ami ! Pour lui, les ennuis ne font que commencer.

Toujours dans la déconne, Misturou Kubo continue à nous faire partager la découverte (enfin, on est plus trop au stade de la découverte mais bon...) de Shinjuku par Fuku le campagnard. Il y est depuis un moment mais rien à faire, il est toujours aussi naïf ! Il a d'ailleurs un certain talent pour s'attirer les pires galères : il se fait tabasser par des voyous, il subit les foudres d'une foule, il se fait humilier devant les caméras... Bref, il n'a vraiment pas de chance mais malgré ça, il continue à avancer et ne perd pas espoir. Ses encouragements continuent à atteindre leurs destinataires et ça... C'est plutôt une bonne chose.

Le Lieutenant Pin-up n'aura pas mis beaucoup de temps à revenir puisque Matsu, qui a causé tant de problèmes à Hyde et Ume dans le passé, a décidé qu'il voulait être son "ami". L'éternel gamin prisonnier de son corps de colosse a du mal à exprimer sa façon de voir les choses sans décimer tout le monde sur son passage. Pourtant, quand on regarde bien, il n'est pas méchant. Il ne tabasse pas les innocents (Fuku par exemple...) mais il reste très naïf et très impulsif, assez pour causer de gros problèmes à notre héros.

Misturou Kubo est juste complètement dingue et réussit à alimenter sa série en situations cocasses et toutes plus drôles les unes que les autres sans faillir. Pas de routine qui s'installe mais une relation Fuku/Nobuyo qui n'avance peut-être pas autant qu'on l'espèrerait. Pourquoi ? L'enthousiasme du jeune homme déteint sur tout son cercle d'ami et, de plus en plus, sur Shinjuku même. Espérons qu'il ne finisse pas par tomber sur un os !