5.5/10Saint Seiya Episode G T.19

/ Critique - écrit par OuRs256, le 26/01/2013
Notre verdict : 5.5/10 - Aiolia pourra-t-il zlataner Cronos ?! (Ecrivez votre critique)

Tags : saint seiya episode manga tome kurumada masami

Saint Seiya Episode G T.19
C'est zooooliiiii !Dans le Tartare, le combat qui oppose le terrible roi des Titans Cronos, au chevalier du Lion Aiolia, bat son plein. Désormais épaulé par Hoplisma, Thêr et Drakon, ses trois Géants protecteurs, Cronos semble plus déterminé que jamais à tout détruire. Mais Aiolia n'est pas seul : les autres chevaliers d'Or l'ont rejoint et ils n'attendent qu'une occasion d'entrer en scène pour lui prêter main forte !

Ne perdons pas de temps en bavardages inutiles, l'histoire n'avance pas d'un poil dans ce nouveau volume des aventures des chevaliers d'or. Alors qu'on quittait Aiolia face à face avec Cronos dans le tome précédent... il y est toujours à la fin du volume ! On passe donc environ 200 pages sur des combats secondaires et plutôt bof.

Sachant que nos chevaliers se battent en duo, le schéma choisi par les auteurs est le même dans deux combats sur trois : rappel sur les liens d'amitiés, un chevalier encaisse les coups du géant pendant que l'autre prépare son attaque (il résiste bien sûr jusqu'aux portes de la mort), l'autre chevalier balance son attaque, le géant est vaincu. Le seul duo qui échappe à ce schéma est celui formé par Aiolia et Shaka. En effet, même avec une infime partie de son cosmos, le chevalier de la vierge est juste invincible ; il lui suffit d'ouvrir les yeux pour lancer son attaque.

Malgré la nostalgie, ce tome (vite arrivé comparé à d'autres tomes de la série) ne nous redonne pas beaucoup d'espoir. La série se dirige vers la fin et ce n'est pas plus mal. Je ne pense pas que le combat final puisse se faire sur un seul tome mais je doute qu'il nous reste très longtemps à attendre. Le problème, c'est que le tome n'est toujours pas sorti au Japon alors que le dix-neuf était sorti en décembre... 2011 ! On risque d'attendre longtemps pour connaître le fin mot de l'histoire.