4/10Reborn! T.27

/ Critique - écrit par OuRs256, le 13/10/2011
Notre verdict : 4/10 - And the winner is... (Ecrivez votre critique)

Tags : reborn tome tsuna eur amano shonen akira

Avec un arc dans le futur qui s'éternise de plus en plus, Reborn! fait partie de ces séries que je suis de plus en plus "pour la forme". Après un volume 26 en demi-teinte, voyons ce que nous propose le tome 27.

Reborn! T.27
Tsuna, un peu mal placé...Le jeu de Choice voit sa partie s'achever dans ce volume par une victoire surprise de Byakuran et des Millefiore (eh oui, connaissant Amano, on était en droit de penser qu'elle nous sortirait une victoire des gentils et pas des méchants !). MAIS (car il y a un mais...), cette partie est invalidée par Uni, la 2e chef de la famille Millefiore, miraculeusement revenue à elle après une période de gestation forcée induite par un poison inoculé par Byakuran. Elle décide donc de quitter subitement le joug de Byakuran et demande à Tsuna de la protéger. Un combat sans merci commence donc des les rues de Nanimori...

On pensait que Choice serait la dernière étape de l'arc du futur. On pensait que la mangaka ne nous trouverait plus d'excuses pour encore rallonger un arc qui s'éternise... Eh bien... On s'était tous trompé ! En lisant ce tome, j'ai eu l'impression qu'Amano ne sait pas vraiment où elle veut aller. Choice aurait pu être une bonne idée pour servir de cadre à l'affrontement final entre Vongola et Millefiore mais non, elle préfère dire que les 20 chapitres qu'on a lu précédemment ne servent strictement à rien. On ne sait donc pas si le combat qui commence dans ce tome est le dernier où s'il débouchera sur un autre. Ce 27e opus de Reborn! est aussi l'occasion pour l'auteur de donner des précisions sur le personnage de Byakuran. On apprend donc pourquoi il veut le 7^3, le trio constitué par les anneaux Vongola, les bagues Mare et les tétines des Arcobaleno, et pourquoi il est toujours aussi calme. Cependant, en essayant de rendre cohérents les différents éléments du scénario liés à Irie, Amano nous sort une explication complexe et complètement tirée par les cheveux qui peine à convaincre. Reborn! poursuit donc sa descente aux enfers et, en voyant le talent de dessinatrice de la mangaka, c'est bien dommage...