4/10Princesse Sakura T.5

/ Critique - écrit par OuRs256, le 03/10/2012
Notre verdict : 4/10 - Princesse Brouillon (Ecrivez votre critique)

Tags : sakura tome tanemura princesse arina manga livres

Princesse Sakura T.5
Hot Stuff ?Prisonnière de son frère, Sakura doit assister impuissante au combat de la prêtresse Byakuya contre Maimai, qui semble bien plus puissant qu’elle… Mais les choses sont-elles bien ce qu’elles semblent être ? La vieille prêtresse a plus de ressources qu'on aurait pu le penser dans un premier temps... Le second combat oppose deux ninjas : Kohaku et Shuri. Les deux viennent du même endroit et se connaissent depuis leur enfance. C'est l'occasion parfaite pour un petit flashback qui va nous en apprendre plus sur l'enfance des deux personnages...

L'idée du flashback en plein milieu du combat n'était pas mauvaise du tout. Cependant, le couper pour revenir sur le combat deux ou trois fois n'était pas vraiment le meilleur traitement. Ce tour narratif réussit à nous perdre complètement dans une histoire de trahison et d'agent double qui finit par être complètement floue et très très brouillonne. Le présent et le passé s'entremêlent et on a vraiment du mal à savoir à quel moment on se situe lorsqu'on lit. Les pouvoirs de Byakuya sont assez inattendus et sa transformation est plutôt bien réussie, même si elle n'apporte pas grand chose à l'histoire. L'auteur aurait presque mieux fait de la faire combattre en mode "petite vieille" !

Même si ça commence à devenir une habitude, seules les 120 premières pages du volume sont consacrées à Princesse Sakura, les 70/80 restantes sont occupées par une histoire complète de l'auteur, Le vampire du lycée des roses. Elle n'a aucun lien avec l'histoire principal et même si c'est sympathique d'avoir un peu de diversité, on commence à se demander pourquoi l'auteur nous colle systématiquement une nouvelle en fin de tome plutôt que de continuer son histoire qui avance à pas de fourmis...

Le mot qui définirait le mieux ce cinquième opus de Princesse Sakura, c'est le mot "brouillon". En lisant, j'ai l'impression que l'auteur s'essaye à un genre qui ne lui convient pas du tout et son tâtonnement permanent l'empêche de produire une série agréable à lire. Il y a d'autres shôjo de combat qui réussissent bien mieux la transition (Library Wars pour ne citer que celui là)... Heureusement que la série est courte, ça limitera les dégâts...