6.5/10Princesse Sakura T.3

/ Critique - écrit par OuRs256, le 18/03/2012
Notre verdict : 6.5/10 - C'est l'histoire d'une meuf qui... (Ecrivez votre critique)

Tags : tome sakura princesse tanemura arina manga pages

Princesse Sakura T.3
Elle est mimi, non ?Est-ce que l'histoire avance dans ce tome ?
Après avoir réglé le problème d'Omi et Chunagon (tous deux transformés en démons par le maléfique Enju), Sakura rentre avec Aoba, en attendant d'être transférée par le prince Fujimurasaki. Même si la jeune fille ne le souhaite pas, elle a décidé d'aller vivre avec lui pour ne pas gêner Aoba et ne pas lui causer plus d'ennuis. Cependant, sa décision va être remise en question lorsqu'elle surprendra une discussion entre son fiancé et Hayato (la grenouille qui a retrouvé forme humaine le temps de la pleine lune)...

Ce volume sera aussi l'occasion d'en apprendre un peu plus sur le passé de la princesse, notamment sur ses relations avec son frère. Ils étaient très proches l'un de l'autre et il aurait été très difficile pour Sakura de choisir entre son frère et Aoba. Plutôt bien narré, ce flashback n'est pas là par hasard...

Par rapport au tome précédent, ça donne quoi ? La direction choisie par l'auteur pour son histoire devient enfin plus claire aux yeux du lecteur. Les deux premiers volumes étaient censés servir d'introduction mais se perdaient dans un tas de détails inutiles, sans pour autant nous donner de vrais renseignements. Avec ce troisième volume, l'auteur place correctement tous ses pions et nous montre que le coeur de la princesse Sakura sera plus convoité que ce qu'on pouvait penser. Aoba a donc du pain sur la planche pour espérer conserver sa fiancée !

Que peut-on attendre du prochain volume ? Le petit coup de théâtre orchestré en fin de volume laisse augurer une suite riche en combats. On devrait en savoir plus sur Sakura et sur les origines des êtres de la Lune, qui auront un rôle prépondérant dans la série. Il serait aussi intéressant d'en savoir un peu plus sur l'empereur et ses motivations. Il n'a pas l'air tout blanc dans cette histoire et il ne serait pas étonnant de le voir en méchant ultime...

Le mot de la fin : Après deux premiers volumes un peu brouillons et fades, la série prend une tournure qui n'est pas déplaisante. Cette romance sur fond de mythe japonais pourrait donner lieu à des combats sympathiques et sortir un peu du carcan des shôjo traditionnels. En tout cas, tout ceci me donne plutôt envie de lire la suite.