7/10Neuro T.20

/ Critique - écrit par OuRs256, le 24/07/2012
Notre verdict : 7/10 - Pêche au thon (Ecrivez votre critique)

Tags : kana classroom assassination koro neuro matsui yusei

Neuro T.20
Le pyromane de service arrive !La sorcière Genuine a décidé de se dévouer corps et âme à Neuro après avoir perdu son combat contre le démon. Ce dernier lui demande plusieurs précisions sur Six, le terrifiant chef de la Nouvelle Lignée et cherche à connaître ses véritables objectifs. Au moment où il lui demande où se trouve cette personne en question, Genuine arrête de parler et se suicide sous le regard incrédule de Yako qui ne comprend pas vraiment ce qui se passe... Qu'à cela ne tienne, puisque Neuro ne sait pas où se trouve Six, ça ne sert à rien de s'énerver, il vaut mieux aller se détendre avec une bonne partie de pêche ! C'est l'inspecteur Sasazuka qui a invité tout le monde et les règles sont simples : le vainqueur (la plus grosse prise) se verra attribuer tous les droits sur le vaincu (la prise la plus petite) ! Yako sent encore une fois le couperet au dessus de sa tête et va tout faire pour sauver sa peau...

On ne change pas une équipe qui gagne, c'est bien connu. C'est pour cette raison que ce tome continue dans la lignée du précédent. On retrouve l'humour propre à l'auteur et le mystère s'épaissit quant aux objectifs du puissant Six. La pauvre Yako, quant à elle, se fait toujours autant malmener. L'auteur se fait plaisir en inventant des tortures toujours plus originales ! La fin de ce tome voit le début d'un nouvel arc narratif avec une enquête qui touche directement l'inspecteur Sasazuka et le meurtre de sa famille. Ce dernier rencontrera Six dans le prochain volume et on se demande bien quelle sera l'issue de leur petit entretien. Un humain est-il vraiment de taille à lutter contre ce monstre ?

Ce vingtième tome aura mis quatre longs mois pour arriver chez nous. Je ne sais pas pourquoi Glénat met autant de temps à les sortir (en général, des dates de sorties très espacées signifient de mauvaises ventes en France) puisqu'il ne reste plus que trois volumes. Je n'espère donc plus voir la fin de Neuro pour cette année mais j'espère que ça ne trainera pas trop non plus. Les péripéties de ce démon complètement barge me plaisent beaucoup et le travail apporté par Glénat sur l'adaptation est pour le moins remarquable. Vivement la suite !