6.5/10Magi - The Labyrinth of Magic T.9

/ Critique - écrit par OuRs256, le 07/10/2012
Notre verdict : 6.5/10 - Entraînements spécifiques (Ecrivez votre critique)

Tags : magi tome labyrinth magic shinobu manga ohtaka

Magi - The Labyrinth of Magic T.9
Les maîtres en questionAlors qu'Aladin et Ali Baba s'empâtaient aux cotés de Sindbad, ce dernier décide de leur présenter son royaume et de les entraîner afin qu'ils puissent à nouveau repartir à l'aventure. C'est ainsi qu'Ali Baba commence son entraînement avec l'un des généraux du fameux roi, son meilleur escrimeur. Aladin commence à maîtriser un peu mieux les rudiments de la magie et s'inspire des techniques de celle qui le guide pour élaborer les siennes. La page entraînement est interrompue par l'arrivée d'un des princes de l'empire Kô. Malgré les appréhensions de nos héros, ce dernier s'avère être complètement différent de l'image qu'ils s'étaient faite et possède un caractère plutôt social et assez jovial. Cependant, il a une requête à formuler à Sindbad...

Comme prévu, ce nouveau volume de Magi est très calme. Point de combat exceptionnel, seulement de petits entraînements pour préparer nos héros à leurs prochaines aventures. Aladin semble progresser moins vite qu'Ali Baba qui réussit à trouver un nouveau vecteur pour son Djinn. En effet, Sindbad possédait une dague venant de l'ancien roi de Balbad (père d'Ali Baba), ce qui a permis au jeune homme de trouver un nouvel objet avec lequel il avait un véritable lien. Morgiane aussi devra se trouver un vecteur et ce sont ses anciens fers d'esclave qui feront l'affaire, refaits par un forgeron évidemment. Je dois aussi avouer que j'aime beaucoup le style du prince qui a une tête que l'on oublie pas et qui inspirerait presque la confiance. Pour le moment, il a l'air de jouer franc jeu mais avec l'empire Kô, on ne sait jamais...

Le prochain tome nous amènera à la conquête d'un nouveau labyrinthe ! La fine équipe constituée d'Ali Baba, Aladin, Morgiane et du prince de l'empire Kô va pouvoir se mettre en action dans le soixante-et-unième donjon à Djinn. On va donc pouvoir mesurer toute l'étendue de leurs progrès et assister à de nouveaux combats passionnants. Le côté aventure devrait donc revenir au premier plan après un passage un peu plus descriptif et narratif.

Avec Magi, on reste dans une qualité qui tire vers le haut, ça c'est sûr. Cependant, certains volumes sont moins rythmés que d'autres comme dans plus ou moins toutes les séries. L'auteur semble pourtant avoir trouvé son rythme de croisière et tient un bon filon avec les équipements Djinn et autres joyeusetés amenées grâce aux reliques trouvées dans les labyrinthes. En tout cas, on voit que l'on ne perd pas de vue le point central de l'histoire : les Magi sont censés guider ceux qui ont l'étoffe des rois. Aladin le rappelle à Ali Baba, il fera tout pour qu'il devienne un grand souverain !