7.5/10Last Exile

/ Critique - écrit par juro, le 22/12/2003
Notre verdict : 7.5/10 - Le dernier exil(e) (Ecrivez votre critique)

Tags : exile last dvd saison manga personnages coffret

Dans un dictionnaire repertoriant les animes, on pourrait trouver à Last Exile : "anime qui vous enchantera et vous fera pousser des 'oooooooh !' devant la beauté de l'animation et un scénario bien construit". Ces premières lignes vous ont donné l'eau à la bouche ? Il y a de quoi parce que Last Exile c'est à la fois un mélange de guerre et de paix, d'amour et de haine, de joie et de déception... Ca fait beaucoup mais en 26 épisodes de 24 minutes tout ceci se développe de manière efficace et contribue à fixer notre attention sur les multiples intérêts de l'histoire et des personnages.

Trois pour renverser l'ordre établi

Le héros, Claus Valca est un jeune pilote d'avion chargé de délivrer des messages dans un contexte plus difficile qu'il n'y paraît. Dans ce monde, trois grandes puissances dévastatrices s'affrontent dans une guerre aérienne sans pitié : Anatore, la contrée de Claus, Dusis leur redoutable ennemi et la très mystérieuse Guilde... Aidé de sa fidèle amie et co-pilote Lavie, Claus va alors s'embarquer dans une aventure où le destin des deux messagers va complètement basculer après la rencontre de la très jeune Alvis poursuivie par la Guilde. Ce personnage est la clé de l'histoire mais de nombreuses questions commencent à se soulever après son apparition... Pourquoi est-elle recherchée par la Guilde ? Que représente-t-elle ? Qu'est-ce que la Guilde ? Et la question à 10000$, qu'est-ce que l'Exile et existe-t-il ?

Tous ces mystères vont se dévoiler petit à petit au fil des épisodes mais le problème de Last Exile c'est que ça commence lentement mais alors vraiment très "leeeenteeeemeeeent". En effet, pendant les douze premiers épisodes, l'histoire se met en place et représente plus une sorte de prélude au cours duquel nos héros rencontrent les personnages secondaires à l'histoire. Ceux-ci revêtent un aspect unique par leur caractère propre à chacun d'entre eux, ce qui révèle encore un peu plus la qualité de l'anime (dont les mécanos très funky ou le sombre capitaine Alex Rowe)... pour la suite, ouvrez bien vos yeux ! Le spectacle commence vraiment pour de bon et ça fait énormément de bien : batailles aériennes, déceptions amoureuses et recherche du passé sont les principaux éléments qui donnent du piquant à l'histoire et un vrai fond aux personnages car le point fort de Last Exile c'est justement ses nombreux personnages charismatiques et les relations qu'ils entretiennent entre eux.

L'excellence de Gonzo

L'autre gros point fort, c'est la superbe réalisation avec de magnifiques passages en 3D... il faut le voir pour le croire ! Le chara design est particulièrement soigné et les émotions produites par les personnages sont criantes de vérité preuve que le studio Gonzo qui n'en est pas à ses premiers pas en matière d'animation puisque c'est le pionnier de la 3D dans le domaine (Blue Submarine N°6, Full Metal Panic, Hellsing), réussit encore une fois à produire une série de qualité à tout point de vue... ou presque.

Point négatif, la fin de l'anime n'est pas très surprenante à quelques détails près et on écarquille les yeux devant le pratiquement « happy end » du générique de fin. Last Exile prédisait une grande aventure qui se terminerait en beauté mais seulement la première moitié est réellement réussie, l'autre laissant plus de place aux doutes sur la capacité de Gonzo à terminer le projet à temps en rendant une copie parfaite.

En ce qui concerne les OST, rien à dire sauf pour celles de début et de fin qui ne sont pas parmi les plus marquantes et sont loin d'attirer l'attention des oreilles. Particulièrement, celle du début ne donne qu'une envie : la passer au plus vite !

Sans prétention cet anime se laisse tout de même regarder avec plaisir même s'il lui manque quelques petits aspects pour en faire un anime de référence... Et bonne nouvelle bientôt chez nous car licencié par Déclic Images.