5/10Kuroko's Basket T.2

/ Critique - écrit par OuRs256, le 06/04/2012
Notre verdict : 5/10 - Éponyme et plus ? (Ecrivez votre critique)

Tags : basket kuroko manga shonen kaze tadatoshi fujimaki

Kuroko's Basket T.2
La fièvre du jeu !Est-ce que l'histoire avance dans ce tome ?
Tout va très vite puisqu'en l'espace d'un tome, le match d'entraînement contre Kaijô se termine et un nouveau est entamé et remporté aussi sec ! L'auteur ne s'attarde pas trop sur les parties tranches de vie ou sur les entrainements. Ce qui l'intéresse, ce sont les matchs et ça se voit. Sur ce point, je crois que la série emprunte beaucoup à Prince du Tennis (Kana) où l'auteur enchaîne les matchs avec très peu de chapitres en guise d'interlude. La phase éliminatoire du tournoi du Bloc A (où se trouve Seirin) a commencé et le premier match oppose nos héros à Shinkyô. Après un match d'observation, la coach Riko se demande si son équipe ne risque pas de se faire balayer. La faute à un membre complètement inattendu dans une équipe qui était censée être faible...

Par rapport au tome précédent, ça donne quoi ? L'humour du premier volume est presque totalement envolé et mis à part quelques petits gags, c'est le basket qui prime. Les matchs se taillent la part du lion dans un manga qui se rapproche de plus en plus de son personnage principal, c'est à dire qu'il devient transparent. D'une série plutôt drôle et rafraîchissante, on passe à du shônen ultra-classique sans trop de saveur (en même pas un volume, c'est dire si j'ai été déçu...). Le match principal, sans véritable enjeu, ne présente pas de réelles difficultés pour l'équipe...

Que peut-on attendre du prochain volume ? Si on pouvait retrouver le cocktail d'humour et de sport qui a fait la qualité du tome 1, on devrait pouvoir espérer quelque chose de la série. Il ne faut pas oublier qu'elle compte déjà une quinzaine de tomes au Japon, ce qui laisse espérer du meilleur à venir. L'affrontement avec un autre membre de la Génération Miracle devrait suffire à redonner un peu d'intérêt à une série en perte de vitesse.

Le mot de la fin : Moins percutant, plus mou et surtout moins drôle, Kuroko's Basket est un titre qui a gagné un capital banalité assez impressionnant en seulement un volume. L'auteur dit dans son petit texte de début de volume qu'il aime bien passer inaperçu et se fondre dans la masse et j'ai l'impression qu'il a prévu un chemin similaire pour son manga : il veut le fondre dans la masse des sorties et qu'on l'oublie pour qu'il puisse continuer son petit bonhomme de chemin. Je serais tenté de dire "bof"...