4.5/10Karneval T.6

/ Critique - écrit par OuRs256, le 04/07/2012
Notre verdict : 4.5/10 - Loin de Rio (Ecrivez votre critique)

Tags : karneval tome manga mikanagi touya oon jeux

Karneval T.6
Beaucoup de rose !La section 2 de Circus est enfin décidée à passer à l'attaque et les préparatifs sont quasiment terminés. Toute l'équipe est briefée pour cette micro-invasion du Manoir des Brumes pour tenter de retrouver Karoku après l'appel lancé à Nai par ce dernier. Circus décide d'adopter une tactique simple : Yogi et Gareki iront sonner à la porte d'entrée (oui oui, vous avez bien lu) et profiteront de l'incompréhension des vigiles pour s'introduire dans la résidence et désactiver les caméras, c'est à ce moment que les autres membres de Circus en profiteront pour donner l'assaut. Les ennemis seront nombreux et coriaces puisque de nombreux Vargas seront de la partie. De son côté, Nai sera très très proche de son but mais l'égoïsme de la fille de Parnedo pourrait retarder encore plus l'échéance...

Ce nouveau volume de Karneval est un peu plus riche en action que le précédent. Plus de journée shopping en vue mais une véritable invasion dans les règles. Le seul souci... c'est qu'elle ne sert encore une fois à rien. J'ai toujours cette désagréable impression qui me faisait penser que l'auteur n'a absolument aucune idée de là où elle veut aller. Même si le mystère autour de Karoku continue à s'épaissir avec les événements de ce volume, l'histoire ne bouge pas ou presque. On se retrouve presque au même point au début et à la fin du volume (je dis presque car il y a quand même recouvrement d'un élément qui pourrait s'avérer capital par la suite).

Ce qui pourrait donner un peu de piment dans les prochains volumes, c'est surtout la décision prise par Gareki de devenir membre de Circus. Le jeune homme veut apprendre à combattre les Vargas pour pouvoir prévenir leurs méfaits. Il va donc quitter Nai et Yogi pour aller se former. Même si l'un semble le prendre plus mal que l'autre, les deux personnages seront très probablement touchés par ce départ plus ou moins attendu (ça fait bien deux volumes qu'il essaye de s'en aller par un moyen ou par un autre...).

Difficile donc d'accorder du crédit à cette série si ce n'est pour son graphisme. C'est beau, aucun doute là-dessus, mais le scénario est totalement creux et vraiment mal conduit. On s'ennuie un peu à la lecture de ce sixième opus mais quand même moins que pendant celle du cinquième qui était une véritable torture. Karneval est une de ces séries qui pourrait ne pas faire partie du catalogue Ki-oon tant elle entre en dissonance avec le reste au niveau qualité. En tout cas, si on veut regarder de belles images, mieux vaut prendre un artbook !