8/10I am a Hero T.5

/ Critique - écrit par OuRs256, le 03/03/2013
Notre verdict : 8/10 - He is turning into a hero (Ecrivez votre critique)

Tags : hero tome manga hanazawa kengo mangas kana

I am a Hero T.5
Elle est toute mimi, non ?Hideo et Hiromi continuent leur chemin et ils apprennent qu'en se rendant à un endroit précis sur le mont Fuji, ils pourront peut-être échapper au virus. Sur la route, ils réalisent que cette information n'était en fait qu'une rumeur qui se propage parmi le public. Pourtant, Hideo décide de tenter sa chance et suit la foule de gens qui se dirigent vers le point en question. Cependant, une émeute éclate alors que des enfants et des bébés ont commencé à muter. Les gens ne comprennent toujours pas qu'il faut agir et sont effrayés de la conduite de ceux qui les repoussent. Pendant ce temps, sur son estrade, un orateur annonce le début d'une nouvelle ère dont les survivants peuvent être les héros. Ses paroles ressemblent étrangement à ceux d'un certain phénomène né sur internet il y a quelques jours...

Il faut croire que l'auteur m'a écouté quand j'ai dit que tout ce qui manquait à la série, c'était un peu plus de rythme. L'action fait un bond assez énorme avec le passage du mont Fuji. Le destin d'Hideo s'accélère et les cartes sont redistribuées après l'incident avec les bébés et la rencontre d'un certain photographe. Ce qui est intéressant, c'est que les personnages passent par des états assez étonnants. Ils ne se rendent presque pas compte que ce qu'ils ont en face d'eux (les êtres infectés) ne sont plus du tout humains. En les voyant, n'importe quelle personne censée serait capable de discerner qu'ils ont un souci quand même ! Cependant, ce petit détail commence à être corrigé et c'est ce qu'on voit dans les chapitres où les seuls dialogues sont les commentaires des internautes sur un forum (chapitres formidables au niveau de la mise en scène avec des images horribles sur des dialogues de trolleurs, c'est délicieux à lire !). Les gens commencent à se rendre compte de ce qui les attend si jamais ils sont touchés par le virus et je crois que c'est le photographe qui résume le mieux le sentiment de la population dans le chapitre où ils sont tous les trois (Hideo, Hiromi et lui-même) sur le mont Fuji en disant que Tokyo est une ville finie !

Avec la fin du volume, j'ai l'impression que la résistance commence à s'organiser et c'est ce qui devrait ponctuer la suite de l'histoire. Qu'est-ce que peut faire la population dans un cas comme ça ? Est-ce qu'il y a moyen de contenir l'infection ? Est-ce que se débarrasser de tous les zombies suffira ? Pour le moment, rien n'est moins sûr... Hideo commence à prendre conscience de son nouveau statut. Dans cette situation apocalyptique, il n'est plus le loser qu'il avait l'habitude d'être, il a changé, il a pris l'initiative et devient peu à peu le héros de son propre leitmotiv.