5.5/10God Child

/ Critique - écrit par Jade, le 29/05/2005
Notre verdict : 5.5/10 - A dog's life (Ecrivez votre critique)

Tags : manga god cain yuki child kaori tome

Cain, la première série de Kaori Yuki, s'était terminée en queue de poisson lorsqu'en 1999, l'auteur décidait de se lancer dans un projet de plus vaste envergure, à savoir son manga Angel Sanctuary.
Yuki décide de reprendre son ancienne oeuvre plus de 6 ans après, tout en gardant à l'esprit que de nouveaux lecteurs ne connaissant pas Cain risquent d'être perdus.
God Child
God Child
God Child
est donc à la fois une suite et un premier volume, cas assez unique dans l'histoire du manga, semble-t-il. Hélas, le premier contact n'est pas des plus convaincants, car la narration désastreuse de God Child risque de rebuter le fan comme le nouveau venu.
En tentant de présenter vite et bien tout le background déjà développé en 5 volumes dans Cain, Kaori Yuki ralentit son histoire, pour ne présenter en contrepartie qu'un aperçu creux et sans saveur de ce que bon nombre de lecteurs connaissent déjà.
La formule antérieure est reprise, soit des meurtres mystérieux, pour le plus souvent basés sur des comptines occidentales ou des histoires pour enfants. Seulement, elle ne marche plus trop, peut-être parce que le manga est devenu trop sérieux, que le lecteur s'attend désormais à une évolution de l'histoire et des personnages, qu'il a l'impression que l'auteur lui-même ne prend plus aucun intérêt à dessiner les aventures de ce comte Cain. En se concentrant sur le personnage principal et son coté malsain, Kaori Yuki délaisse tous les autres, tout en perdant beaucoup de l'humour cynique qui donnait une bonne partie de son charme au manga.
En définitive, il semblerait que le cap Angel Sanctuary ait été fatal pour Cain. L'auteur semble réellement peiner à se conformer à un format de narration plus contraignant, et se retrouve à massacrer une oeuvre qui mérite bien plus qu'une suite de ce niveau.
Seuls les dessins présentent une certaine amélioration. A nouveau, les vingt volumes d'Angel Sanctuary auront très certainement joué un rôle. A ce niveau, Kaori Yuki garde un style profondément shojo, tout en privilégiant les visages aux traits épais et saillants, assez expressifs, mais pas forcément faciles à apprécier.
Tout ça pour conclure en disant que l'on espère que Kaori Yuki se reprenne dans les prochains volumes de God Child. Néanmoins, le revival semble plus ou moins forcé, quand bien même l'auteur aurait gardé le scénario de la série dans ses tiroirs.