8/10FRONT MISSION Dog Life & Dog Style T.2

/ Critique - écrit par OuRs256, le 30/03/2012
Notre verdict : 8/10 - Guerre sans Paix (Ecrivez votre critique)

FRONT MISSION Dog Life & Dog Style T.2
Une très jolie couvertureEst-ce que l'histoire avance dans ce tome ?
Je n'ai pas l'impression qu'il y ait un vrai fil rouge dans la série. Il y a des grosses histoires indépendantes qui sont toutes reliées entre elles par le photographe Kenichi Inuzuka, toujours là pour capturer les scènes les plus horribles de la guerre. La première histoire La meute des chiens de chasse nous raconte l'histoire d'une troupe anti-wanzer. De leurs exploits à leur fin tragique en passant par leurs moments de franche camaraderie, l'auteur nous montre que la guerre peut avoir plusieurs visages.

Dans la seconde histoire (encore inachevée), Le Fruit du paradis, nous suivons les tribulations du Capitaine Ren Akagi, seul pilote de wanzer rescapé d'une section de l'OCU. Il possède des "yeux" un peu particuliers. En fait, son unique oeil est remplaçable par un oeil informatisé qui peut récupérer les informations venant de plusieurs drones différents. En gros, c'est comme s'il voyait à plusieurs endroits différents et en même temps, ce qui lui confère une avance stratégique non négligeable. Après avoir sauvé une jeune fille d'une troupe de l'USN, il va devoir les emmener tous les deux hors du danger...

Antécédents et perspectives : La série semble prendre son rythme et nous impose un format qui n'est pas désagréable (et qui me fait penser à celui de Cyborg 009). C'est toujours assez sympa d'essayer de deviner quand le photographe va se pointer. Il arrive toujours à un moment bien glauque et parfois, on se dit qu'il devrait débarquer mais en fait non ! Toujours aussi bourré d'action, vous dévorerez ce deuxième tome aussi vite que le premier, je n'en doute pas une seconde. Est-ce que Ren et Kino vont s'en sortir ? Ils sont cernés et n'ont aucune échappatoire. De plus, les drones de Ren se font détruire un à un. Ils sont donc dans une situation peu enviable qui ne laisse pas vraiment présager que du bon...

Le mot de la fin : Au final, ce deuxième volume de FM DL&DS confirme la bonne impression laissée par le premier. Toujours servie par un graphisme détonant, la série promet d'être épique et de toucher tous les points sensibles de la guerre. D'ailleurs, ce volume contient quelques scènes pour le moins "olé olé", à ne pas mettre entre toutes les mains donc !