8/10Dream Team T.3

/ Critique - écrit par OuRs256, le 01/12/2011
Notre verdict : 8/10 - Fly away ! (Ecrivez votre critique)

Tags : hinata team takeshi dream basket equipe sora

Il n'y a pas que la boisson à l'hormone de taureau qui donne des ailes. Apparemment, le basket fait aussi partie de ces choses illicites qui augmentent la force de ceux qui le pratiquent. Quoi ? Comment ça ce que j'écris ne veut rien dire ?!

Dream Team T.3
En pleine action...Le petit Sora donne tout ce qu'il a dans le match amical contre le lycée Shin-Maruko. Cependant, la partie est perdue d'avance : la déchèterie du lycée Kuzuryu n'a aucune arme pour s'opposer aux géants qui leur servent d'adversaires. Dans un éclair de génie, Sora réussit à réduire encore l'écart dans le score grâce à un tir "de filles" à deux mains qui lui vaut les railleries des spectateurs. Le miracle se produira aussi en fin de match car elle verra le retour parmi le club de basket de Chiaki qui... est à un tout autre niveau que les autres membres. Enchainant les techniques de haut niveau, il vient, à lui seul, relever de manière démesurée le niveau de l'équipe. A l'issue du match, l'auteur prendra un peu de temps pour nous raconter un peu le passé de Sora et nous donner quelques informations quant à sa relation avec sa mère. Un nouveau personnage caractériel et problématique sera également introduit à la fin du volume, lorsque l'on apprendra que le club devient officiel et est mis sous tutelle d'un professeur.

Ce troisième tome de Dream Team ne fait que me conforter dans mes jugements précédents : Glénat sait définitivement choisir ses manga sportifs. On retrouve dans cette série la recette qui avait fait le succès d'Eyeshield 21 : humour dans les transitions, intensité lors des matchs, rivalité et personnages très charismatiques. Même si les révélations concernant le passé du héros sont un peu "cul-cul", elles restent un passage obligé pour renforcer le capital sympathie du personnage. Le gros plus de ce tome reste l'intervention de Chiaki. Celui que l'on nous présentait comme un playboy je-m'en-foutiste s'avère être un joueur de très haut niveau qui reprend goût au jeu et promet de faire des étincelles. Maintenant que l'équipe est motivée, la déchèterie devrait passer à l'entrainement et au recrutement (le personnage qui apparait à la fin promet un bon renforcement) pour pouvoir donner des matchs intéressants dès le tome 5 ou 6.