7/10Dream Team T.10

/ Critique - écrit par OuRs256, le 25/04/2013
Notre verdict : 7/10 - Dans le feu de l'action (Ecrivez votre critique)

Tags : dream team tome equipe hinata takeshi basket

Dream Team T.10
En mode pensif ?Les équipes de Kuzuryu et de Shinjo Towa sont engagées dans une lutte acharnée. L'entraînement de Sora et la présence de Mokichi semblent porter leurs fruits mais Chiaki est de nouveau confronté à sa peur de l'échec. Dans le camp adverse, Kojima enrage de voir sa dernière chance de participer à la coupe interlycées lui échapper. Pour réaliser son rêve, il est prêt à tous les sacrifices...

Le match continue et tout est très serré. Du moins... pendant la première mi-temps. Il semblerait que le petit coup de pression de Nao marche bien puisqu'en seconde mi-temps, c'est la folie et Kuzuryu prend la tête et montre de sérieuses qualités. Chaque individualité explose uniquement pour servir l'équipe, ce qui donne un jeu collectif d'une terrible efficacité. C'est sur ce dernier point que Takeshi Hinata met l'accent et on voit que l'équipe qui s'est construite, et surtout qui joue ensemble, peut vraiment aller loin. Ce qui est un peu moins bon, c'est l'entrée du blessé sur le terrain. On avait déjà vu ce genre de choses dans Captain Tsubasa mais c'est toujours aussi bof. On pourrait comprendre l'intérêt de joueurs pros à risquer une blessure pour un match très important, mais pour des lycéens, ça me paraît quand même abusé... Surtout s'il aime le basket, pourquoi bousiller une potentielle carrière universitaire ? Pas terrible, il faut l'avouer... Le point positif, c'est que ça n'a pas l'air d'être une blessure très grave, ce qui limite les possibilités de rechute. Pour contrebalancer, j'apprécie aussi beaucoup la façon dont l'auteur gère les adversaires. L'équipe adverse n'a absolument rien à envier à nos héros, que ce soit en termes de charisme, de détermination et de style, ce qui fait quand même plaisir à voir.

Avec une équipe qui a montré de belles choses, on a qu'une seule envie, c'est de voir jusqu'où elle peut aller. Enfin, encore faudrait-il qu'elle gagne ce premier match !