8.5/10Dragon Ball

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 24/12/2003
Notre verdict : 8.5/10 - le manga (Ecrivez votre critique)

Tags : dragon ball figurine goku bandai taille toriyama

Dragon Ball est sûrement le plus célèbre des shônens. En effet, qui ne se souvient pas d'avoir vu les personnages les plus forts jamais inventés avec leurs cheveux hirsutes et leurs boules de feu phénoménales capables d'atomiser une planète. Ce manga comptant 42 volumes est surtout réputé pour avoir été largement diffusé chaque semaine pendant de longues années sur le Club Dorothée et a eu le mérite de mieux faire connaître le monde du manga à la France.

Dragon Ball
Dragon Ball
Dragon Ball
a été créé par Akira Toriyama en 1985 sur la base d'un conte chinois appelé « le roi des singes ». On y retrouve de nombreuses références comme le nuage magique, l'éventail magique ou le bâton qui grandit mais le héros est désormais un humain avec une queue plutôt qu'un singe comme dans le conte. Dragon Ball a duré dix ans jusqu'à 1995 et est en fait découpé en deux parties : Dragon Ball et Dragon Ball Z.
Dragon Ball raconte l'histoire de Sangoku, un jeune garçon au caractère très joyeux possédant une queue de singe ainsi qu'une force incroyable. Sangoku s'élève tout seul depuis la mort de son grand-père dans un coin perdu du monde ce qui en fait un ignorant total des choses de la vie et un grand naïf. Un jour, il rencontre Bulma, une jeune étudiante à la recherche de 7 boules de cristal magiques (les Dragon Balls) qui une fois réunies permettront d'invoquer un dragon géant ayant le pouvoir d'exaucer n'importe quel souhait ou presque. C'est le début des aventures pour Sangoku qui va rencontrer sur le chemin de nombreux alliés ou ennemis lui permettant de s'entraîner et de devenir toujours plus fort.
Dragon Ball est un shônen très réussi grâce à un graphisme clair et fluide, un humour omniprésent et à des personnages charismatiques. Qui ne se souvient pas de Tortue Géniale, le vieux maître pervers de Sangoku obsédé par n'importe quelle jolie fille et inventeur du mythique kaméhaméha. Dragon Ball est un manga vraiment très bon tout en restant dans les normes du genre et Akira Toriyama a été très intelligent en l'orientant dans une autre direction à partir de sa moitié pour ne pas s'enliser dans une histoire trop répétitive et produire quelque chose encore jamais réalisé avec Dragon Ball Z.

DBZ est devenu culte parce qu'Akira Toriyama a réussi en quelque sorte à s'auto-parodier. Les combattants étaient déjà très forts dans Dragon Ball et cette caractéristique a réussi à être poussée à son maximum pour Dragon Ball Z. DBZ montre les personnages les plus forts jamais créés devenant toujours plus puissants au fil des batailles. L'histoire a d'abord évolué. Elle commence avec l'arrivée d'un être extraterrestre sur la terre, le frère de Sangoku qui serait de la race des saïyens. C'est le commencement d'une histoire qui dépasse les frontières de la Terre avec des voyages jusqu'au fin fond de l'espace ou au paradis.
DBZ raconte en fait quatre grandes histoires avec des adversaires toujours plus monstrueux et plein de nouveaux personnages comme par exemple Végéta, adversaire puis allié de circonstance de Sangoku. L'humour est plus mis de côté pour laisser place à des combats apocalyptiques. A ce niveau, l'histoire avec Freezer est la moins bonne, trop longue à se dérouler et pas assez drôle. Mais Akira Toriyama a réussi à redresser brillamment la barre lors de la partie contre Boo (la dernière) grâce au retour d'un humour omniprésent et auto-parodique.

L'anime est aussi monstrueuse mais surtout par la longueur du déroulement de l'histoire. Je crois qu'il y a eu plus de 300 épisodes en tout parce que comme souvent, pour ne pas rattraper le manga, les créateurs de l'anime ont fait leur possible pour ralentir le scénario. On pouvait manquer quatre ou cinq épisodes et en fait n'avoir rien raté. Mettre deux épisodes pour faire un kaméhaméha, c'est vraiment trop long. C'est dommage parce que l'histoire était vraiment sympa et que c'est toujours rigolo de voir à l'écran avec les couleurs tous ces affrontements mémorables, ces kaméhaméhas surpuissants ou la transformation en super saïyen.

Dragon Ball a maintenant un statut culte grâce à son humour, à ses personnages géniaux mais aussi grâce à l'univers particulier et incroyablement riche qu'Akira Toriyama a réussi à créer. D'ailleurs, tous les éléments présents dans le manga et dans l'anime sont très bien recensés dans le dictionnaire de Dragon Ball que tout fan se doit d'avoir. Le nombre de produits dérivés provenant de cette série est aussi incalculable entre jeux vidéo et cartes téléphoniques. Aujourd'hui, l'adaptation à Hollywood de Dragon Ball est très largement envisagée ce qui prouve l'impact qu'a eu cette série sur toute une génération. Alors, à quand un kaméhaméha contre un Final Flash sur grand écran ? Pour bientôt j'espère.