10/10Cowboy Bebop - la série

/ Critique - écrit par CBL, le 13/10/2002
Notre verdict : 10/10 - "See you, space cowboy" (Ecrivez votre critique)

Tags : netflix bebop cowboy live adaptation series saison

S'il n'y avait que trois séries de japanimation à retenir, mes préférences iraient pour Lain, Trigun et Cowboy Bebop. Chacune de ces trois séries est à part mais elles ont pas mal de points communs : un scénario béton, des personnages très travaillés et une BO tout simplement géniale. Mais revenons sur le sujet de cette critique : Cowboy Bebop.

Dans un futur relativement proche où la Terre a été dévastée suite à un accident avec une des portes qui donnent sur l'hyperespace, Spike et Jet sont deux chasseurs de primes qui sillonnent le système solaire sur leur vaisseau/navire : le Bebop. Au cours de leurs nombreuses traques aux criminels, ils rencontreront la mystérieuse Faye Valentine et l'étonnante Ed, une pirate informatique très jeune et très douée. La majorité des épisodes n'ont pas de suite bien qu'il existe une trame générale autour de Spike.

Tantôt sérieuses et même très tristes, tantôt complètement délirantes ou drôles, les histoires se suivent mais ne se répètent pas. Nos quatre compagnons seront ainsi amenés à combattre un reste de frigo qui a muté (!!!), protéger une camionneuse fan de heavy metal, stopper un tueur qui se fait appeler Pierrot Le Fou (clin d'oeil au film de Jean-Luc Godard) ou empêcher qu'une bande de terroristes écolos ne dévaste la population de Mars. Chaque histoire est très particulière mais aucune n'est bâclée. Certains épisodes sont dédiés au passé de nos héros, passé dont ils ne peuvent se défaire : le passé de flic de Jet, la cause de l'amnésie de Faye et le passé Yakuza de Spike. bien qu'il n'ait plus de lien avec l'organisation, il cherchera à revoir Julia son aimée mais se heurtera par deux fois à un des ses ex-partenaires, Vicius. Le dénouement se déroulera dans une apothéose finale en deux parties : the real folk blues qui sont aussi bons que tous les autres épisodes de la série réunis.

L'une des grandes forces de Cowboy Bebop, outre le fait de n'avoir jamais de ligne conductrice réelle entre les épisodes, reste les personnages, leurs caractères, leurs défauts, leurs manies... et qui arrivent à nous transmettre leur joie, leur tristesse ou leur colère. Chaque personnage possède sa façon propre de se comporter : Jet agit posément, Spike fonce en suivant ses pulsions ou son instinct, Faye court après l'argent et sa mémoire et Ed agit de manière totalement irrationnelle, prenant tout pour un jeu.

L'univers de Cowboy Bebop est rempli de références à notre époque, de personnages secondaires savoureux, d'endroits mystérieux et magnifiques, de couleurs chatoyantes ou d'obscurité macabre. Si sur Mars, on trouve aussi bien un souk maghrébin qu'un port maritime, la Terre n'est plus qu'un vaste champ de ruine pilonné par les météorites et où subsistent une poignée d'irréductibles, trop attachés à leur Terre. Les vêtements des héros, le design du Bebop et du vaisseau de Spike... on sent que tout a été travaillé et réfléchi pour en arriver à ce résultat.

Le dessin est vraiment irréprochable et chaque endroit, chaque personnage possède une multitude de détails juste pour le plaisir des yeux. En plus, il apporte du renouveau dans le style en s'éloignant des standards habituels de la japanim. Au niveau animation et mise en couleurs, rien à redire non plus : outre le générique (le plus beau fait pour un animé), tout est fluide et remarquablement animé.

Parler de Cowboy Bebop et oublier de parler de sa musique serait un crime. Mêlant de façon très inventive nouveau jazz, ballades à la guitare, j-pop, classique ou rock, elle colle parfaitement à tout moment avec l'action, nous envoûte ou nous fait ressentir l'émotion du moment.

Le doublage français est remarquable et n'a rien à envier à la VO. Seul bémol : la voix de Ed, qui tape un petit peu sur les nerfs.
En définitive, Cowboy Bebop est pour moi le meilleur animé, un véritable monument de la japanimation, beaucoup plus accessible que Lain mais tout aussi prenant. Si vous avez raté les différentes rediffusions de la série à la télé, je ne saurais que trop vous conseiller d'acheter les DVD.