8/10C.A.T - Confidential Assassination Troop

/ Critique - écrit par juro, le 12/06/2007
Notre verdict : 8/10 - Miaou ! (Ecrivez votre critique)

Tags : eur confidential troop assassination vol evaluation achat

Coup de griffe et allure féline, voici l'équivalent d'un mélange de Solid Snake et Wolverine au féminin !

Presque sorti de nulle part, C.A.T - Confidential Assassination Troop est la très bonne surprise provenant de chez Paquet. Une intrigue intense sur les agissements d'une tueuse féline pour un manga d'action explosif, proche des infiltrations entrevues dans Metal Gear Solid. Complot en haut lieu, combat sur le terrain. Coup de griffes et bastonnades à tout va dans un contexte post guerre froide aux quatre coins du monde.

Assassins

La troisième guerre mondiale couve. Toutes les grandes puissances se lancent dans la guerre de l'information. Car la lutte pour obtenir des renseignements sur les pays déterminera la suprématie d'une nation... Les espions et les tueurs de l'ombre sont les armes privilégiées de ce champ de bataille comme les troupes BEAR des russes, l'agent chinois Hao Long, ou encore... Confidential Assassination Troop des Etats-Unis, CAT !!

La tueuse aux griffes acérées se montre implacable, sans le moindre sentiment de culpabilité ni faiblesse, faisant partie de cette nouvelle génération d'héroïne n'ayant pas froid aux yeux. Et par conséquent prête à toute cruauté pour arriver à ses fins. CAT est féline, bondissante, agile et maîtrise les techniques de combat. Elle représente une expérience aboutie de mercenaire paré à toutes missions d'infiltration. Si le scénario fait la part belle à l'action bien mené, il se développe autour d'un complot mettant en scène trois camps : les chinois, les russes et les américains. Plus CAT, agent libre mais loin d'être la moins dangereuse.

Combattant parfait ?

20060828153159_250
'Ston !!!!! (c) Paquet
L'intrigue se développe aussi autour d'une expérimentation sur quelques jeunes filles pour développer des combattants dont la seule drogue serait le meurtre, à la manière du sort des enfants soldats. Le passé refait apparition sans cesse et le parallèle avec CAT se réalise assez rapidement. Ceux qui tirent les ficelles du projet SFP n'apparaissent pas au grand jour mais leurs ombres planent sur toutes les actions. Le lien entre groupe industriel d'importance et gouvernement désirant se doter des meilleures technologies semble se dessiner presque aisément.

La claque provient du graphisme du manga car la parenté avec Hiroaki Samura (L'Habitant de l'Infini) saute aux yeux. Les hachures et les traits fins donnent beaucoup de style à des personnages au caractère expressif. Les scènes d'action bénéficient d'un traitement adéquat, pas fouillis pour un sou. Juste parfait, surtout que le rythme varie bien avec le dénouement de l'intrigue. Les éléments ne s'accumulent pas en masse et la surenchère est loin de précipiter le manga à sa perte. Remplissage convaincant et découpage de rigueur apportent le nécessaire pour faire de C.A.T un très bon manhwa d'action, un des meilleurs parus jusqu'à aujourd'hui.

Si C.A.T n'a pas encore poussé de miaulement en dehors du cercle de lecteurs des éditions Paquet, l'urgence de le lire commence à se faire ressentir. Difficile de passer à côté pour tout amateur d'action sous peine de manquer un petit moment de satisfaction en lecture.