7/10Bride Stories - Edition Latitudes - T.1

/ Critique - écrit par OuRs256, le 24/02/2013
Notre verdict : 7/10 - C'est l'histoire d'une mariée... (Ecrivez votre critique)

Tags : bride stories manga mori kaoru jeune tome

Bride Stories - Edition Latitudes - T.1
Sobre mais efficace ?La vie d’Amir, 20 ans, est bouleversée le jour où elle est envoyée dans le clan voisin pour y être mariée. Elle y rencontre Karluk, son futur époux… un garçon de huit ans son cadet ! Autre village, autres mœurs… La jeune fille, chasseuse accomplie, découvre une existence différente, entre l’aïeule acariâtre, une ribambelle d’enfants et Smith, l’explorateur anglais venu étudier leurs traditions. Mais avant même que le jeune couple ait eu le temps de se faire à sa nouvelle vie, le couperet tombe : pour conclure une alliance plus avantageuse avec un puissant voisin, le clan d’Amir décide de récupérer la jeune femme coûte que coûte…

Bride Stories est une série que j'aime beaucoup comme vous pouvez le voir ici. C'est donc avec un plaisir non dissimulé que j'ai accueilli cette toute nouvelle édition en grand format. Comme dans l'article sur le premier volume de la réédition d'Emma, je vais parler ici principalement de la nouvelle édition. Malheureusement, pas de volume double mais un seul, ce qui donne un ouvrage un peu maigre quand on le compare à son petit frère. Comme il y a un peu moins de volumes sortis (et surtout, comme la série est toujours en cours), on peut comprendre le fait de ne pas faire de volumes doubles mais peut-être que les éditions Ki-oon auraient pu attendre un peu avant de le sortir. Pour le reste, on retrouve le savoir-faire de l'éditeur en terme de qualité (que ce soit pour le support physique ou même pour la qualité de la traduction et de la relecture). 

En fait, l'édition en elle-même est vraiment belle et le grand format rend vraiment honneur aux dessins somptueux de Kaoru Mori mais force est de constater qu'au final, le prix fait mal pour un volume unique et fera réfléchir à deux fois ceux qui possèdent déjà la première version. Un retour un peu en demi-teinte donc pour un titre qui aurait peut-être mérité un traitement encore plus spécial.