7.5/10Blue Exorcist T.6 & 7

/ Critique - écrit par OuRs256, le 21/02/2012
Notre verdict : 7.5/10 - Sharinga- Oups, trompé de manga ! (Ecrivez votre critique)

Blue Exorcist T.6 & 7
Des couleurs d'automne...L'aventure de nos héros à Kyoto se poursuit. La secte cherche à exposer le traître au grand jour et organise pour cela une réunion secrète. Il s'avère que c'est Mamushi, une ancienne élève de Tôdô, qui collabore avec lui et lui permet de récupérer le deuxième oeil de Fujô-ô (qui ressemble étrangement à un Sharingan !). Elle pensait que le but de son ancien professeur était de mettre en sécurité les yeux en question. D'après la légende, si les deux étaient réunis, ils répandraient épidémies et virus sur le monde. Mais la vérité est un peu plus sombre qu'il n'y paraît. Ce sont les fondements même de la secte qui seront remis en question avec l'histoire que le père de Ryuji racontera à Rin : le Fujô-ô n'est pas mort, il a juste été scellé. Si le moine supérieur leur a tout révélé, c'est pour obtenir l'aide de Rin. Il pense que seules ses flammes bleues pourront venir à bout du Fujô-ô une bonne fois pour toute. Quelles sont les véritables intBlue Exorcist T.6 & 7
Konekomaru, personnage inutile ?
entions de Tôdô ? Est-ce que Rin pourra contrôler ses flammes et venir à bout du monstre ? Le combat final peut enfin commencer !

Kazue Kato le dit elle-même, elle n'avait pas prévu que cette histoire dure aussi longtemps mais à force de l'écrire, elle s'est rendu compte qu'il lui fallait plus de temps pour en arriver là où elle voulait. Alors oui, j'ai noté quelques longueurs et certains passages qui auraient pu être zappés mais l'auteure développe son univers, même dans les passages inutiles. Elle reste dans sa logique d'expansion et force est de constater que le tout reste très agréable à lire. Un peu dans la tradition shôjo, elle prend son temps au niveau des relations entre personnages et ne se laisse pas emporter par son histoire. Je note aussi les deux petites histoires bonus en fin de volume 6. Soit, elles ne sont pas particulièrement excitantes mais servent toujours à développer l'univers sans être gonflantes. Que peut-on demander de plus ? Ah oui, le volume 8 pour avoir la conclusion de l'épopée à Kyoto !