6/10Bleach - Petit Point au tome 42

/ Critique - écrit par OuRs256, le 19/05/2011
Notre verdict : 6/10 - Délavé... ? (Ecrivez votre critique)

Tags : bleach tome kubo manga ichigo tite volume

Quand Juro a fait sa critique de Bleach, la série en était au tome 27 et nous voici arrivés au tome 42. Petit point sur l'évolution de la série et ce qu'elle est devenue.

Ichigo, accompagné par Chad, Ishida, Rukia et Renji se rendaient au Hueco Mundo (ou se terrent les Hollow dirigés par Aizen) pour sauver Orihime, cette dernière ayant évidemment été capturée comme toute cruche qui se respecte ("Saori-saaaaaaaaaaan!", ça ne vous rappelle rien?). La mission sauvetage s'est, depuis, transformée en véritable guerre contre Aizen et ses troupes dont les membres les plus puissants, les Espadas, se battent contre les capitaines dans une ville de Karakura dévastée par les combats.


La "jolie" couverture.

Dans le volume 42, on assiste notamment au début du combat de Soi Fon et son lieutenant Omaeda contre Barragan (l'Espada numéro 2) mais la majeure partie du volume reste consacrée au combat Primera Espada (le numéro 1 : Stark + Lillinette) comme la couverture du volume ne l'indique pas du tout ! Quoi qu'il en soit, le petit "twist" ("Le Roi est de retour, Hallelujahhhhh") de fin de volume saura raviver l'intérêt chez ceux qui, comme moi, l'avaient un peu perdu avec la lecture des trois ou quatre derniers volumes.

Et un Celo, un!

Bleach est un manga divinement bien dessiné. Même si les décors font parfois un peu "vides". Ce blanc que l'on ressent parfois sert toujours au code graphique, particulièrement développé dans Bleach. L'esthétique de Kubo qui fait jouer (presque danser) le blanc et le noir est parfois à couper le souffle. Moins sympa, c'est le vide de scénario présent depuis... 20 tomes plus ou moins. Une suite de combat, rien de plus, rien de moins pendant près de 20 volumes. C'est dur, très dur. Au début, ça passe mais au bout d'un moment, on commence à saturer. L'arc du Hueco Mundo a beaucoup duré et on le ressent. On n'a qu'une envie, c'est qu'on en finisse (y'en a encore pour une dizaine de volumes, désolé...). L'édition, elle, est toujours aussi bonne. Les noms des sabres sont donnés dans les deux langues pour les Espada (leur sabre a un nom espagnol qui est traduit légèrement différemment en Japonais) et peu de problèmes d'impressions sont à noter. En ce qui concerne les problèmes d'orthographe, j'ai l'impression qu'on en retrouve moins que dans certaines autres publications de chez Glénat (Dr Slump, Captain Tsubasa ont pas mal de coquilles même si elles se raréfient au fil des volumes). Le manga reste assez agréable à lire dans l'ensemble.

Bleach - Petit Point au tome 42
Ce volume est, en effet, propice à... plus de combats!

Malgré un scénario qui stagne de plus en plus, Bleach se lit grâce à son graphisme fabuleux et une édition de qualité constante au fil des volumes. La succession de combat fait perdre un peu de substance à une oeuvre qui avait pourtant exprimé un potentiel énorme lors de son arc précédent (le passage au Soul Society est quand même très réussi).