8.5/10Billy Bat T.6

/ Critique - écrit par OuRs256, le 09/05/2013
Notre verdict : 8.5/10 - Calm down cowboy ! (Ecrivez votre critique)

Tags : billy bat tome urasawa naoki manga kevin

Billy Bat T.6
On reprend les crayons ?Tandis que Kevin se démène pour tenter de déjouer la tentative d'assassinat du président Kennedy, Oswald, de son côté, est chargé par la chauve-souris de protéger la vie, non pas de JFK, mais de Kevin. C'est ainsi que les destins des deux hommes vont se croiser...

Chose assez rare, le résumé offert par Pika est bien maigre, surtout qu'il s'en passe des choses dans le sixième volume de Billy Bat ! Dans le dernier chapitre du tome cinq, on quittait Kevin alors qu'il se rendait compte que le Chuck Culkin supposé être l'auteur et apparaissant à la télévision, n'avait rien à voir avec son ancien assistant. Ne vous inquiétez pas, Urasawa ne fait pas durer le mystère (il y a quand même pas mal d'autres choses dans la série qui méritent un peu plus le statut de "mystère"), et dévoile la raison de ses présences dès les premiers chapitres. Dans la deuxième partie, c'est la ressemblance entre Kevin et Oswald qui est mise en relief. Les deux hommes ont plus ou moins la même façon de penser, à la différence que Kevin semble être un peu plus mature (on voit qu'Oswald a une façon de penser encore très enfantine, presque innocente). Le futur meurtrier de JFK va en tout cas se voir confier un beau rôle par la chauve-souris : protéger Kevin. Dans la dernière partie, Urasawa nous présente un nouveau personnage : Jackie Momochi. Cette dernière est une américaine d'origine japonaise, qui commence à voir des choses lorsque son ex-petit ami lui offre une copie de Billy Bat, mais pas n'importe quelle version, celle de Kevin Yamagata... Cette nouvelle héroïne est un personnage tellement "urasawaien", que son apparition est presque un cliché ! Ouverte et enjouée, son passé et ses origines japonaises semblent être teintés par la chauve-souris. 

On remarque avec la critique que le découpage de Billy Bat est une fois de plus parfaitement clair. Urasawa jongle entre les différents lieux et les différents personnages avec une facilité déconcertante et sans jamais perdre de vue son objectif : faire avancer le fil directeur de l'histoire. Le complot prend de plus en plus en plus d'ampleur et Kevin se retrouve dans une position plus que désagréable. Se décidera-t-il à aller au Japon avec Jackie pour aller chercher le rouleau ?