8/10Beelzebub T.8

/ Critique - écrit par OuRs256, le 23/07/2012
Notre verdict : 8/10 - Volleyball diabolique (Ecrivez votre critique)

Tags : beelzebub tome manga oga tamura ryuhei kaze

Beelzebub T.8
Comme d'habitude, très simple.L'heure est au règlement de compte avec les chevaliers sacrés de Saint Ishiyama et le lieu du combat a été décidé : il s'agira du match de volleyball, attraction principale de la fête du lycée. Nos héros doivent donc s'entraîner d'arrache-pied pour avoir une chance de rivaliser avec les monstres sportifs surentraînés que sont leurs adversaires. Les racailles d'Ishiyama ne connaissent même pas les règles, c'est dire s'ils sont bien partis. Ainsi commence l'entraînement pour Oga et sa bande, entraînement qui sera ponctué de scènes assez cocasses et qui sera interrompu par deux petits combats (pour nous mettre l'eau à la bouche) : Oga VS Miki et Oga VS Tôjô. L'affrontement commence sur les chapeaux de roue !

Quand je parlais de scènes assez cocasses, je faisais surtout référence à la scène où ils regardent une vidéo pour voir comment leurs adversaires jouent. Tout ce que les garçons retiennent, c'est le mouvement de poitrine de l'une des compétitrices féminines... Comparé aux précédents volumes, Beelzebub retrouve beaucoup de ce qui faisait le charmes des premiers volumes : l'humour "à l'ouest". La séquence où Hilda fait ramener tous les garçons à l'entraînement est juste débile à souhait et les commentaires stupides de Furuichi le crétin font un retour fracassant. Avec sa petite dose de combat, le mélange est parfaitement dosé.

L'affrontement tant attendu entre les deux groupes rivaux aura enfin lieu dans le prochain volume. Il se pourrait même que l'on ait le droit à un peu plus qu'une simple partie de volleyball puisque le chef des chevaliers de Saint Ishiyama a préparé une petite fête d'après-match. La puissance de Miki a encore augmenté et son attaque spéciale semble vraiment très puissante puisqu'il réussit à allonger Oga grâce à elle. Notre héros va donc devoir mettre sa tête à rude épreuve pour trouver un moyen de gagner.

Ce huitième volume de Beelzebub confirme la bonne relance de la série entamée avec l'arc Saint Ishiyama. Les nouveaux personnages sont sympas, les anciens sont toujours là et surtout l'humour revient au centre de la série. Moins de combats équivaut à moins de prise de risques et donc quelque chose de plus léger à lire (et donc de plus agréable pour ce genre de série). Il faudra attendre le mois d'août pour voir la conclusion !