5/10Beelzebub T.5

/ Critique - écrit par OuRs256, le 18/01/2012
Notre verdict : 5/10 - Jeux de mots en trop... (Ecrivez votre critique)

Tags : beelzebub tome manga promo tamura ryuhei commander

Beelzebub T.5
Couverture (toujours ?) trop simple ?C'est l'heure de la revanche pour Oga. Cette fois-ci, il est bel et bien décidé à mettre un terme à sa rivalité avec Tôjô, dernier membre du TKKH. Ce combat acharné verra le lien entre Baby Beel et Oga évoluer. Une véritable relation de confiance semble s'installer entre les deux personnages qui en viennent à s'écouter mutuellement. L'issue du combat aura aussi un impact sur le futur de Furuichi et de tous les élèves d'Ishiyama, à cause d'un petit "surplus de puissance" qu'Oga ne saura pas vraiment contrôler... Vient ensuite l'heure des adieux à Lamia et au docteur des enfers. C'est à Alindolon qu'incombe la lourde tâche de les renvoyer dans le monde des démons. Manque de chance, Baby Beel choisit le moment du départ pour faire un caprice et s'accrocher dur comme fer à Lamia. Le transfert dimensionnel ayant déjà commencé, impossible de le suspendre ou de l'annuler... C'est ainsi qu'Oga et Furuichi se retrouvent dans le monde infernal avec un Alindolon en piètre état... Pourront-ils se sortir de cette situation et rentrer dans leur monde en un seul morceau ?!

Comme d'habitude dans la série, l'humour est omniprésent et sauve l'ensemble. Le combat contre Tôjô, censé être un monstre (il a quand même envoyé valdinguer Oga dans le tome précédent), est expédié en deux ou trois petits chapitres (entrecoupés de scènes de son enfance). C'est un des problèmes récurrents de Beelzebub, les combats ne sont pas très enthousiasmants et sont presque survolés... Les couvertures aussi ne sont pas vraiment très réussies et si on ne connait pas la série et qu'on voit les derniers tomes sur les étalages, je dois avouer que ça ne donne pas franchement envie. La suite ne devrait pas tarder à pointer le bout de son nez et on se demande comment l'auteur va gérer sa partie en enfer. L'univers présenté au début de la série était vraiment porteur de potentiel, ce serait dommage de le voir tomber à la renverse. On se dira juste que ce cinquième volume est un petit coup de mou et qu'on repartira en quatrième vitesse dans le tome suivant !