6/10Beelzebub T.12

/ Critique - écrit par OuRs256, le 23/03/2013
Notre verdict : 6/10 - Comment ça je suis un papillon ?! (Ecrivez votre critique)

Tags : tome beelzebub manga ryuhei tamura kaze shonen

Beelzebub T.12
Hilda est de retour ! .Les joueuses infernales au service d'En'Ô usent et abusent de cheat codes pour sauver la face de leur médiocre gamer de maître ! Seulement, elles ignorent que dans le monde des jeux en réseau, Himekawa est plus à craindre que le Diable... Et alors qu'Oga et Baby Beel en bavent pour passer de "briseurs de rochers" à "briseurs de montagnes", Hilda reprend du poil de la bête démoniaque afin de laver aussi bien son honneur que celui de son jeune maître !!

L'entraînement d'Oga se poursuit et Zen, qui a réussi à leur faire accéder l'idée qu'il allait leur servir d'instructeur, leur donne un nouvel adversaire. Il s'agit d'une version de Baby Beel formée à partir de sa voix et d'énergie démoniaque. Même si cet ennemi est tout petit, il n'en est pas moins redoutable et il devient encore plus dangereux lorsqu'il se métamorphose en une sorte de papillon diabolique. Dans le même temps, la partie de "jeux en ligne" se poursuit pour retrouver En. Autant dire que cette partie, en plus d'être anecdotique, est vraiment longue et dénuée d'intérêt, surtout quand on apprend la localisation du gamin aux cheveux verts... Le plus du volume, c'est le retour d'une Hilda gonflée à bloc et qui n'est pas prête à se laisser faire. La jeune nourrice a repris du poil de la bête et elle est prête à en découdre avec les ennemis les plus féroces, comme en témoigne son combat avec les 3 nourrices d'En (les 3 d'un coup, oui oui !). On devrait voir très rapidement le résultat de l'entraînement d'Oga puisqu'il débarque en fin de volume et qu'il devrait se mesurer à des démons venus défendre le frère de Baby Beel. 

Il semblerait que la transition prenne fin dans le prochain volume (ENFIN!), ce n'est pas trop tôt et j'ai hâte de retrouve du Beelzebub comme je l'aime, c'est à dire avec une bonne dose d'humour, un zeste de baston et du démon par-ci par-là !