4/10Arakure, princesse yakuza

/ Critique - écrit par juro, le 29/08/2009
Notre verdict : 4/10 - Yakuzi-kuza (Ecrivez votre critique)

Tags : yakuza arakure princesse manga fujiwara kiyo shojo

Rions avec les yakuzas de Arakure et sa charmante héroïne durant au moins... dix pages puis morfondons-nous en attendant que l'auteur trouve de nouvelles idées...

Orpheline depuis le décès de sa mère, Sachie Wakamura reçoit la visite de son grand père qui est à la tête d'un gang mafieux. Ce gang a pour mission de protéger Sachie, même si elle ne comprend pas quel est le danger qui la menace. Elle va à cette occasion faire la rencontre d'un charmant garde du corps, Rakuto Igarashi...

Arakure, princesse yakuza
Arakure, princesse yakuza
Après la pauvre orpheline tombant dans une famille où les gens se transforme en animaux (
Fruits Basket), la pauvre orpheline vivant avec son beau-père (Baby Pop) ou un parent proche (Un Drôle de Père), la pauvre orpheline vivant avec les ninjas, les samouraïs, les robots ou les aliens... Arakure, princesse yakuza vous présente quoi ? Devinez ! Tout le toutim de la découverte d'un nouveau monde par un personnage extérieur est passé en revue à travers les yeux de Sachie, mais rassurez-vous une histoire de cœur fait aussi office de fil rouge... Découpé en courts chapitres agrémentés de gags déjà vu, ce titre enfonce encore un peu plus les clichés sur les yakuzas et ne montre pas d'intérêt majeur sinon que de se proposer comme un titre de genre. Et pas forcément le meilleur, alors le lecteur restera sur sa faim car le scénario tourne rapidement en rond autour de trois points : la relation entre Sachie et Rakuto, le passé de la mère de l'héroïne et la relation avec son grand-père. C'est peu, faible et cyclique...

Le titre est typique d'un shôjo dont Kiyo Fujiwara ne repropose malheureusement que trop souvent les ficelles classiques et usités à outrance avec des passages obligés. Le dessin se montre épuré avec un taux de remplissage moyen et un chara design très simple. Sans grande ambition, ce titre connait pourtant un petit succès au Japon avec dix tomes publiés.

Arakure ne s'illustre pas plus que tout autre shôjo et ne permet pas à 12Bis de trouver un autre titre d'envergure à placer aux côtés de Clover ou Detroit Metal City...