7/10Arago T.4

/ Critique - écrit par OuRs256, le 09/07/2013
Notre verdict : 7/10 - Un train qui roule à 230 km/h est lancé... (Ecrivez votre critique)

Tags : appartement arago lycee perpignan orientales pyrenees sables

Arago T.4
Il me voit... il me voit plurgghh---Julien, le cavalier pâle au service de Patchman, a Rio dans le collimateur. Voilà qui risque de sérieusement fâcher Arago ! Et Londres n'est pas au bout de ses surprises : c'est maintenant un loup-garou qui vient semer la terreur dans la capitale britannique !

Arai-sensei continue à enchaîner les péripéties de ce pauvre Arago à un rythme fou. Enfin, pauvre... ce n'est pas vraiment le mot ! Ce dernier a maintenant deux jolies filles sur le dos et va devoir faire en sorte de gérer la jalousie de l'une et la naïveté de l'autre. Tout ça se fera entre l'attaque de monstres plutôt sympathiques et bien dépeints. Le premier cavalier de Patchman montre le bout de son nez et son caractère de Dom Juan le rend plutôt cool. On espère donc qu'il ne va pas se faire éclater trop rapidement histoire de ne pas gâcher notre plaisir. Qui sait, l'auteur va peut-être même lui faire voler le coeur de la belle Rio... En tout cas, son détournement de train est rapide, efficace et nous permet de voir l'ancêtre du métro londonien, si ça c'est pas la classe... ! Concernant l'autre ennemi amené par ce tome, le loup-garou, on a le droit à une légende plus ou moins revisitée et à une bête plus que féroce. Arai l'utilise intelligemment et réussit à en faire un bon adversaire pour Arago (ça tombe bien, il commençait à s'ennuyer). 

Qui de notre héros ou de la bête sortira vainqueur du combat meutrier qui les oppose ? On devrait le savoir dans le tome 5 qui sortira pile poil pour Japan Expo (c'est bien fait les plannings éditeurs quand même !).