7.5/10Arago T.3

/ Critique - écrit par OuRs256, le 07/05/2013
Notre verdict : 7.5/10 - Go Go Arago ? (Ecrivez votre critique)

Tags : arago appartement pieces prix villeurbanne immobilier lyon

Arago T.3
Wesh, ma gueule !Mettant son courage et son mystérieux pouvoir au service de la justice, Arago s'attaque de front à tous les inquiétants événements insolites qui frappent Londres. Pourtant habitué au paranormal, il est pris de stupeur lorsque surgissent devant lui deux revenants : Patchman, son ennemi juré, et Ewan, son frère jumeau, bien vivant !

Arago est une série qui, décidément, me plaît de plus en plus. La première raison, c'est peut-être le lieu de l'action. Il me semble l'avoir dit dans la critique du premier volume mais c'est pas grave. Londres est une ville que j'aime beaucoup, et c'est un vrai plaisir de la voir dépeinte comme à l'époque de Jack l'Eventreur, avec ses bons et ses mauvais côtés. Au niveau de l'histoire, ce nouveau volume change totalement la donne puisque, comme spoilé outrageusement par le résumé de Pika, le frère de notre héros est bel et bien vivant mais... Patchman aussi ! Ce dernier est en chaise roulante mais semble toujours aussi puissant qu'avant. Il possède d'ailleurs une version "ténèbres" de Brionac (le pouvoir lumineux du héros), qu'il compte bien lui opposer dans un combat à mort. Arago va donc s'allier avec un ancien ennemi pour faire face à la menace Patchman qui revient avec les cavaliers de l'apocalypse, rien que ça ! Takahiro Arai en profite aussi pour nous révéler le passé de Joe et le pourquoi du comment de son obsession pour l'homme rapiécé (Patchman pour les non-anglophones). Le flashback est plutôt bien mené et ne tourne pas autour du pot (c'est toujours un problème avec les flashbacks). L'auteur en profite d'ailleurs pour épaissir le mystère autour du grand méchant qui possède un charisme assez effrayant (non franchement, il est cool quand même). 

Après un bon départ, Arago confirme et va en s'améliorant. Si la série pouvait cette qualité tout du long (elle fait 9 volumes), on tiendrait là, un shônen au dessus de la moyenne du genre.