7/10Akumetsu T.1

/ Critique - écrit par OuRs256, le 29/06/2013
Notre verdict : 7/10 - Violences urbaines (Ecrivez votre critique)

Tags : akumetsu manga comics jeux tome vol jeunesse

Akumetsu T.1
Bang Bang.Dans un Japon frappé par la crise économique et secoué par des scandales politiques où plus personne ne veut se salir les mains pour le bien général, un héros se lève pour débarrasser le monde du mal. Mais ce héros au masque inquiétant et aux pouvoirs étranges emploie des méthodes pour le moins brutales...

Aussi connu chez nous pour Wolf Guy (Tonkam), le dessinateur d'Akumetsu s'est fait les armes sur cette série qui est sortie chez Taifu-comics en 2006 (oui, ça nous rajeunit pas tout ça...). La nouvelle branche de l'éditeur, Ototo, décide de remettre la série sous les projecteurs en proposant une offre spéciale. En effet, le premier tome sera proposé à 3 euros à partir du 27 juin. Est-ce que ça vaut le coup de découvrir la série pour autant ? 

La première impression que j'ai eue, c'est que ça parle beaucoup, c'est à dire que le héros se lance dans des tirades assez longues qui appellent souvent ses victimes à réfléchir dans l'urgence (et par là j'entends : avec une arme pointée sur leur petite tête). Au début, on est un peu pris au dépourvu et son attitude n'est pas sans rappeler celle de Samuel L. Jackson dans Pulp Fiction qui cite un passage de la Bible à ses victimes, les amenant à réfléchir (ou du moins à leur faire comprendre qu'ils vont mourir), avant de les descendre froidement. L'idée de justice expéditive, on a l'impression de l'avoir déjà vue avant (ou du moins quelque chose de similaire dans les oeuvres de Fujisawa) et on penserait presque que c'est du sérieux. Fort heureusement, les auteurs nous disent en fin de volume que c'est plus un délire qu'autre chose. Le personnage qui incarne leur idée est bien barge et ne recule devant rien pour arriver à ses fins. Il se donne même des airs de Rocambol après sa première "mission" où il organise sa propre mort. Le lendemain, on le revoit sans aucune explication et on ne sait pas trop ce qui s'est passé... En ce qui concerne le dessin, l'encrage donne un dynamisme particulier où la violence est exacerbée au maximum (un peu gratuitement par moment mais bon... pourquoi pas !). 

Pour le moment, Akumetsu démarre vite et fort, peut-être un peu trop en fait. Le lecteur n'a pas vraiment le temps de tout comprendre puisqu'il se retrouve noyé dans les nombreuses actions du héros. Maintenant que le ton est donné, on va bien voir comment les auteurs vont tourner ça.