6.5/10Afterschool Charisma T.5

/ Critique - écrit par OuRs256, le 12/07/2012
Notre verdict : 6.5/10 - Vitrine de luxe (Ecrivez votre critique)

Tags : manga charisma afterschool tome suekane jeux kumiko

Afterschool Charisma T.5
Étrangement calme...Le traumatisme de l'attaque des anciens clones de St Kleio sur leurs successeurs n'est pas encore passé. Ce n'est pourtant pas le moment de se reposer puisque l'un des terroristes a été appréhender et il est prêt à tout raconter sur le passé de l'académie... Khi était comme Shiro à la base, un être unique parmi les clones, mais sa vie se voit chamboulée lorsqu'un de ses clones débarque dans la classe. Il en vient à se poser de nombreuses questions sur sa personne et à voir sa condition différemment. En effet, jusqu'à maintenant, jamais un clone n'avait rencontré son original. Cette petite expérience menée par le directeur va révéler les véritables intentions cachées derrière l'académie...

Ce tome est très étrange mais il fait définitivement avancer l'histoire. Même sans trop d'action, on commence à comprendre de plus en plus de choses et en particulier l'origine de Shiro. Le mystérieux non-clone qui en fait en est un est lié aux objectifs affichés par l'académie St Kleio. Malgré cette révélation, on se pose encore plus de questions et il est de plus en plus difficile de voir où l'auteur veut en venir. C'est le plus gros point faible de ce volume d'ailleurs, l'histoire de Khi est très très confuse... Elle l'est à tel point qu'à un moment, j'étais moi-même complètement perdu et j'avais vraiment du mal à voir (si) Khi était Khi (ce jeu de mot incroyable !).

Les toutes dernières pages combinées à l'annonce que Khi, interrompu dans sa narration, a faite au clone actuel d'Adolf Hitler, promettent une conclusion haletante au flashback démarré dans ce volume. Les clones devront trouver une façon d'accepter le passé mais réagiront-ils de la même manière que leurs prédécesseurs ? Le destin semble parfois bien capricieux...

Au final, ce cinquième volume est assez déroutant pour plusieurs raisons. Déjà, le flashback est assez difficile à lire dans la mesure où il est vraiment très difficile de savoir qui est qui (ce qui rend ce volume assez difficile d'accès). Le thème du destin apparait comme cher à l'auteur qui nous le fait bien comprendre (en enfonçant le clou avec le même marteau que Kaori dans City Hunter mais quand même). Rendez-vous dans le volume six pour savoir si les clones réagiront de la même façon que leurs prédécesseurs ou s'ils trouveront une nouvelle réponse à la question qui brûle les lèvres de tous les clones : "Que vais-je devenir ?"